Des molécules organiques autour d’une étoile en formation

Pour la première fois des molécules organiques complexes sont découvertes autour d’une très jeune étoile encore en formation.

Une équipe internationale de recherche, dirigée par Chin-Fei Lee de l’Institut d’astronomie et d’astrophysique de l’Académie Chinoise à Taïwan a détecté grâce au réseau d’antennes d’ALMA, installé dans le désert de l’Atacama au Chili, des molécules organiques complexes dans le disque de gaz et de poussières entourant une toute jeune étoile, pas encore totalement formée. Ces molécules sont considérées comme étant essentielles à l’apparition de la vie et cette découverte indique qu’elles sont présentes dès le début de l’histoire d’un nouveau système stellaire.

L’étoile en question est située à environ 1300 années-lumière dans la constellation d’Orion, elle se nomme Herbig-Haro (HH) 212. Elle est seulement âgée de 40.000 années et a une masse qui atteint tout juste 0,2 fois celle du Soleil.

Disque accrétion autour d'une jeune étoile

Disque d’accrétion autour d’une jeune étoile.

Parmi les molécules identifiées par ALMA figurent des alcools et des amides qui sont les briques avec lesquelles sont bâties les biomolécules comme les sucres et les acides aminés. Certaines de ces chaînes d’atomes ont déjà été découvertes autour d’autres systèmes en formation ou sur des comètes mais jamais autour d’un astre si jeune qui, à l’échelle de l’Univers, n’est encore qu’un « bébé ».

Cette découverte permet de mieux comprendre comment la vie a pu apparaître dans le système solaire et où la chercher ailleurs. Elle fait l’objet d’une publication dans Astrophysical Journal.

C’est la sensibilité aux ondes millimétriques des antennes d’ALMA qui permet de détecter les ondes radio émises par des objets distants et froids, et ainsi d’identifier la présence de molécules complexes, à partir de la modélisation de leur signature radio.

Cette étude a une nouvelle fois repoussé les capacités de détection de cet observatoire qui va maintenant partir en quête de molécules plus complexes sur des astres encore plus lointains.

Source : Sciences & Avenir

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Initiation à l’astronomie » et « La recherche de la vie dans l’Univers« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s