Des images incroyablement détaillées d’un sursaut gamma

Plusieurs télescopes, sur ciel et en orbite, ont pu détecter et observer un sursaut gamma, l’un des phénomènes les plus énergétiques de l’univers.

Les sursauts gamma sont des explosions d’une extrême violence qui se produisent de façon aléatoire dans l’univers et génèrent un flux de rayonnements hautement énergétiques : en quelques secondes ils peuvent émettre autant d’énergie qu’une étoile au cours de toute sa vie ! Les plus habituels sont produits au moment d’une supernova, quand une étoile d’au moins cinquante fois la taille du Soleil explose pour se transformer en un trou noir.

C’est un tel sursaut, nommé GRB160625B, qui a pu être observé par plusieurs télescopes au sol et en orbite, le 25 juin 2016. C’est d’abord le télescope spatial FERMI qui a détecté le tout début de l’explosion stellaire puis le télescope russe MASTER-IAC, installé à l’observatoire du Teide dans les îles Canaries en Espagne, a pu enregistrer la lumière optique issu du sursaut alors qu’il était encore actif.

Sursaut gamma

Illustration de jets de rayons gamma issus d’une étoile en train de s’effondrer (Source : NASA).

Grâce aux données qu’ils ont récoltées, GRB160625B a pu être analysé comme jamais aucun sursaut gamma ne l’avait été. C’est une équipe internationale impliquant la NASA, l’université de Bath, en Angleterre et l’université du Maryland aux Etats-Unis qui s’est chargée de cette étude dont les résultats sont publiés dans la revue Nature.

Ils restent très techniques pour le grand public mais pour les astrophysiciens c’est une mine d’or ! Ils vont permettre de mieux appréhender ces événements cataclysmiques qui détruiraient complètement la Terre si l’un d’entre eux jaillissait dans le voisinage de notre planète.

Fort heureusement la plupart de ces sursauts gamma se produisent à des millions voire des milliards d’années-lumière de la Terre. Cette dernière garde tout de même les stigmates d’un sursaut qui l’a touchée au VIIIe siècle et qui s’est produit à une distance évaluée entre 3000 et 12 000 années-lumière.

Source : Sciences & Avenir

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, l’exposition « Promenade spatiale au fil des ondes« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s