Un étrange dinosaure autruche découvert en Chine

Un nouveau dinosaure, cousin proche de l’oviraptor, a été découvert et décrit par des paléontologues chinois. Baptisé Corythoraptor jacobsi, il devait probablement ressembler aux casoars d’Australie et de Nouvelle-Guinée.

Depuis les années 1990, la Chine a livré bon nombre de fossiles de dinosaures montrant clairement la présence de plumes chez certains de ces terribles lézards et justifiant la connexion (reconnue dès le XIXe siècle) entre les dinosaures et les oiseaux. Un article publié dans le célèbre journal Scientific Reports le démontre à nouveau. Il fait état de la découverte d’un nouvel oviraptoridé, un membre d’une fameuse famille éteinte de dinosaures théropodes à plumes dont l’un des plus connus est, bien sûr, l’oviraptor.

Les restes fossilisés de ce dinosaure ont été déterrés en 2015 non loin de Canton (Guangzhou), la capitale de la province du Guangdong, dans le sud de la Chine. Presque complets, ils révèlent un animal d’environ 1,6 mètre de haut, taillé pour la course bipède à la façon des autruches modernes. Celui-ci est mort alors qu’il était un jeune adulte âgé d’au moins 8 ans, pendant le Crétacé supérieur, c’est-à-dire il y a entre 100 et 66 millions d’années.

Vue d’artiste de Corythoraptor jacobsi, visiblement inspirée par les casoars, des oiseaux modernes (Source : Zhao Chuang).

L’animal se signale par la présence d’une crête osseuse de 15 cm de haut. Compte tenu de son aspect général, il devait probablement ressembler beaucoup au casoar unicaronculé (Casuarius unappendiculatus), une espèce d’oiseaux qui vit au nord de la Nouvelle-Guinée, ou encore au casoar à casque (Casuarius casuarius), d’Australie et d’Indonésie. Bien que craintifs, les casoars sont dangereux car leurs pattes sont dotées d’une griffe longue qui peut infliger des blessures comparables à celles laissées par un poignard.

Le nouveau dinosaure a été baptisé Corythoraptor jacobsi en l’honneur du professeur Louis L. Jacobs (ce paléontologue états-unien a été le mentor de trois des paléontologues chinois alors qu’ils étaient doctorants dans une université à Dallas, au Texas). Sa crête et ses similitudes avec le casoar laissent penser que cette partie du corps devait servir pour la parade, et donc pour la reproduction, et que, plus généralement, les styles de vie des deux types d’animaux devaient être comparables.

Source : Futura-Sciences

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s