Dans l’océan, des poissons prennent les déchets plastiques pour de la nourriture

Selon une nouvelle étude, le plastique colonisé par des bactéries et des algues produit désormais des odeurs qui conduisent des poissons à les ingérer volontairement.

De nombreuses espèces de poissons de mer avalent des débris de plastique. Mais une nouvelle forme de danger les menace, révèlent des chercheurs américains dans une étude parue ce mercredi dans la revue britannique Proceedings B of the Royal Society.

Alors que jusqu’ici on pensait que les poissons avalaient du plastique par accident, on apprend désormais qu’ils le recherchent, car, colonisés par des bactéries et des algues, ces déchets plastiques produisent désormais des odeurs attirantes pour la faune des océans. Or, l’ingestion de plastique peut être mortelle. Elle peut aussi conduire à une accumulation de substances toxiques tout au long de la chaîne alimentaire, chaque prédateur se nourrissant de proies qui en contiennent.

Dechets plastiques sud du Liban

Une plage au sud du Liban (Source : Reuters).

Les scientifiques se sont livrés à une étude sur un banc d’anchois de Californie (Engraulis Mordax), espèce qui se nourrit habituellement de plancton. Ils ont observé la réaction des poissons face à du plastique « propre » et face à des débris couverts d’algues. « Les bancs d’anchois ont réagi à l’odeur des débris de plastique en s’agrégeant davantage », ont constaté les chercheurs. Les résultats sont « similaires » à ceux qui sont obtenus lorsqu’ils sont en présence de « vraie » nourriture. En revanche, ils n’ont pas réagi ainsi face à des débris propres.

Selon les chercheurs, ces résultats constituent « la première preuve expérimentale que les anchois adultes utilisent les odeurs pour rechercher de la nourriture ». Surtout, ils montrent que « la signature chimique » acquise par les débris de plastique en mer peut conduire les bancs d’anchois à les rechercher comme nourriture.

Chaque année, plus de huit millions de tonnes de déchets plastiques se retrouvent dans les océans. À eux seuls, ils tuent tous les ans près d’un million d’oiseaux marins, une centaine de milliers de mammifères marins et d’innombrables poissons.

Source : L’Express

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Regards sur la pollution« , ainsi que la page Environnement/Santé.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.