La planète Vénus comme vous ne l’avez jamais vue

Découvrez Vénus et la complexité de son atmosphère dense et opaque sous l’œil de la sonde Akatsuki. Damia Bouic s’est passionnée pour les images brutes de cette planète et s’est livrée à un très beau travail de traitement.

Deuxième planète la plus proche du Soleil, Vénus est une voisine qui reste encore bien mystérieuse pour les Terriens. C’est une jumelle de la Terre (par la taille), certes, mais qui a plutôt mal tourné (dans tous les sens du terme…). Pourquoi ? Les astronomes ne savent pas encore.

En tout cas, pour nous, êtres humains, les caractéristiques de Vénus ont de quoi effrayer. C’est un véritable enfer, causé par un puissant effet de serre : une température moyenne de 460 °C, une pression atmosphérique écrasante (92 fois celle de la Terre), des jours plus longs que l’année (243 jours terrestres !), des pluies acides, etc. Bref, ce n’est pas vraiment une Terre 2.0 où partir s’installer…

Vénus Damia Bouic

Vénus sous l’œil de la caméra UV1. Image traitée par Damia Bouic. Les pôles sont plus calmes que les régions tropicales. (Source : JAXA/ISAS/DARTS/Damia Bouic)

Difficile de savoir ce qu’il y a sous l’atmosphère dense et opaque de Vénus. Plusieurs sondes spatiales ont déjà mené l’enquête. Actuellement, seul un vaisseau surveille la brûlante Vénus : Akatsuki (« aube » en japonais), aussi nommé Venus Climate Orbiter ou Planet-C. L’engin revient de loin. En effet, il devait se mettre en orbite le 6 décembre 2010 mais un problème avec ses moteurs l’a contraint à errer durant cinq ans jusqu’à 20 millions de kilomètres du Soleil. Pour autant, la Jaxa, l’Agence spatiale japonaise, n’a pas jeté l’éponge et, le 9 décembre 2015, Akatsuki retrouvait la belle et mystérieuse Vénus. Mais, désormais, elle travaille sur une orbite très elliptique : au plus près (périastre), elle est à environ 10.000 kilomètres de sa surface et au plus loin (apoastre), à… 360.000 kilomètres. Takeshi Imamura, chercheur de la mission, a qualifié la sonde de « satellite météo de Vénus ».

Akatsuki est dotée de cinq yeux qui lui permettent de pénétrer différentes couches de l’atmosphère. Leur résolution est supérieure à celle de Venus Express (ESA) qui a survolé la planète jusqu’en 2015. Piquée par la curiosité, Damia Bouic s’est plongée en décembre dernier dans les archives d’images brutes de la sonde. « Je me suis dit que ça serait pas mal d’essayer de traiter quelques images, histoire de « voir ce que ça donne » », écrit-elle sur son site. Et le résultat est magnifique. Depuis ses premiers essais, la Française a publié une série d’images à couper le souffle.

Toutes nous révèlent Vénus à travers le prisme des caméras UV1 et IR2. La première « capture des images en ultraviolet à 283 nm et 365 nm (ce qui permet notamment de faire des images en fausses couleurs, après un petit traitement visant à reconstruire une couche verte) ; elle est destinée à observer l’atmosphère de la planète de façon détaillée. Et la caméra IR2 [infrarouge, NDLR] permet — entre autres — d’observer la « chaleur » de l’atmosphère de la planète sur son côté nocturne ».

Ces images nous montrent la complexité du système météorologique de Vénus. Son atmosphère, qui brasse de grandes quantités de soufre, est le théâtre de conflits violents de masses d’air. C’est en apparence plus calme au-dessus des régions polaires, mais autrement plus turbulent aux plus basses latitudes. Akatsuki nous convie donc à une balade fantastique à la rencontre de la planète la plus chaude du Système solaire.

Retrouvez ici toutes les images de Vénus traitées par Damia Bouic.

Source : Futura-Sciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, l’exposition « Initiation à l’astronomie« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.