Cérès : des images inédites de la planète naine et du mystérieux cratère Occator

La sonde Dawn vole désormais à 35 kilomètres seulement au-dessus des reliefs de Cérès, planète naine dans la Ceinture d’astéroïdes. Sur ses dernières images, on y découvre des détails sans précédent des taches blanches à l’intérieur du cratère Occator. Dawn n’a pas fini de nous émerveiller.

Quand, au printemps 2015, la sonde Dawn est arrivée en vue de Cérès, plus gros corps de la Ceinture d’astéroïdes et planète naine la plus proche de la Terre, les chercheurs ont été très surpris de découvrir que l’astre était recouvert de petits boutons blancs et brillants. Au cours des semaines qui suivirent, à mesure aussi que le vaisseau explorateur se rapprochait de la surface, c’est le bouquet de taches blanches dans le cratère Occator (92 km de diamètre) qui retint le plus l’attention. De quoi s’agit-il exactement ? Les données collectées par le spectromètre ont suggéré qu’il s’agit des dépôts de carbonate de sodium, comme on en trouve dans les roches salines (évaporites) visibles sur Terre.

En juin dernier, Dawn a amorcé une descente vers la surface, la faisant passer de 385 kilomètres d’altitude en moyenne à seulement 35 kilomètres ! La moisson de données continue et cette fois avec un niveau de détails sans précédent. Il n’est qu’à regarder les dizaines d’images qui arrivent chaque semaine pour s’en convaincre.

Cratère Occator Cérès

Superbe vue d’ensemble du cratère Occator. Au centre, les fameuses taches blanches. (Source : NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA)

Parmi les vues les plus attendues, il y a bien sûr, encore et toujours, celles de l’intérieur du cratère Occator. Allumant peut-être son moteur pour la dernière fois, Dawn nous a fait frissonner ces derniers jours avec des gros plans de Cerealia Facula qu’elle a survolé (images ci-dessous).

Cerealia Facula Cérès

À gauche : cratère Occator. La fiche gauche indique la position de Cerealia Facula. À droite : gros plan sur la partie ouest de Cerealia Facula imagé par Dawn le 22 juin. La sonde était à 34 kilomètres au-dessus de la surface. Ces images vont aider à élucider le mystère de l’origine de ces taches blanches dans le cratère Occator (et ailleurs sur Cérès). Ces dépôts de carbonate de sodium proviennent-ils de réservoirs d’eau riche en minéraux situés juste sous la surface ? Ou encore, de réservoirs de saumure plus profonds ? L’étude de ces détails et des bordures des dépôts devrait aider les chercheurs à répondre à ces questions. (Source : NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA)

Ce que l’on découvre avec étonnement n’est sans doute qu’un avant-goût de ce qui attend les chercheurs dans les prochaines semaines. De quoi grossir le dossier sur les origines mystérieuses de ces dépôts et enquêter sur ce que nous cache Cérès. Quelle est sa structure interne ? Y a-t-il de l’eau liquide sous sa surface ? Des molécules organiques ? Car oui, aussi petite et glacée soit-elle (mais pas inerte), Cérès s’est révélée être un monde fascinant au cours de ces trois années d’exploration, un astre plus complexe et dynamique qu’imaginé transpercé par les yeux de Dawn.

Source : Futura-Sciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, l’exposition « Initiation à l’astronomie« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.