Le Royaume-Uni souhaite interdire les véhicules diesel et essence à l’horizon 2040

Le Royaume-Uni a présenté son plan « Road To Zero », qui vise à limiter les émissions de gaz à effet de serre du secteur automobile. Il prévoit d’interdire la vente de véhicules neufs à essence ou diesel après 2040.

Le gouvernement britannique a présenté le 9 juillet 2018 sa stratégie d’interdiction des ventes de voitures essences et diesels classiques à l’horizon 2040 et précisé que les voitures hybrides ne seraient finalement pas touchées par cette interdiction. Ce plan, intitulé « Road to Zero », vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur automobile. Le ministère des Transports britannique a publié un document décrivant les détails de ce plan . Il confirme « l’arrêt d’ici à 2040 de la vente de nouvelles voitures et camionnettes conventionnelles fonctionnant à l’essence ou au diesel » au Royaume-Uni.

Le gouvernement prévoit que d’ici 2030, « la majorité de véhicules neufs vendus (de 50 à 70%) seront à émission zéro et la totalité des nouveaux véhicules seront équipés de systèmes permettant de réduire les émissions de façon significative ». Ces véhicules, qui représentent à l’heure actuelle 2,2% du marché britannique, comprennent les voitures électriques, hybrides rechargeables sur secteur et à hydrogène. Au-delà de la date butoir de 2040, le gouvernement voudrait que « presque tous les véhicules soient sans émission » de gaz à effet de serre d’ici à 2050.

Pollution automobile Lire la suite

Publicités

Découverte d’un dinosaure de sept mètres vieux de 200 millions d’années

Le spécimen était jeune et pesait quelque 10 tonnes, soit le poids de deux à trois éléphants.

Des vertèbres et quelques os ont été retrouvés en Argentine… Ces restes appartiennent à une espèce de dinosaure géant qui a vécu sur Terre il y a plus de 200 millions d’années.

Le spécimen découvert mesurait de 6 à 7 mètres, était jeune et pesait quelque dix tonnes, soit le poids de 2 à 3 éléphants. Cette espèce, baptisée Ingenia prima, mesure près de trois fois la taille des dinosaures les plus grands de la période du Trias. Elle a été découverte en 2015 sur le site paléontologique de Balde de Leyes dans la province de San Juan, à 1.100 kilomètres à l’ouest de Buenos Aires.

Découverte dinosaure Argentine

Des scientifiques sur le lieu de la découverte d’un dinosaure géant fossilisé (Source : AFP).

Lire la suite

Le “vol“ des araignées enfin expliqué

Une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Bristol (Royaume-Uni) et parue dans la revue Current Biology explique comment des araignées peuvent décoller sans ailes ni vent pour les porter.

Des scientifiques ont déjà montré que les araignées, ces arthropodes dépourvus d’ailes, sont capables de “gonfler”, c’est-à-dire d’être transportées sur des milliers de kilomètres en libérant des traînées de fils de soie qui les propulsent vers le haut. Mais aucun n’a encore expliqué pourquoi ce comportement, observé en présence vent, peut également exister quand celui-ci est absent ou quand le ciel est couvert voire pluvieux. Jusqu’à aujourd’hui ! Des biologistes de l’université de Bristol (Royaume-Uni) ont en effet mené leur enquête et prouvé, à travers une étude publiée dans la revue Current Biology, que le gradient de potentiel atmosphérique (APG, selon le sigle anglais) était en cause.

Toujours présent dans l’atmosphère, ce gradient, un phénomène déjà connu mais peu évoqué, est en fait un circuit électrique naturel, produit et maintenu par les orages à travers le monde, qui équivaut à “une différence de potentiel [une tension] de 250 kV environ entre le sol et l’ionosphère [couche supérieure de l’atmosphère], explique Erica Morley, chercheuse spécialisée en biophysique sensorielle. Il correspond à des champs électriques statiques et n’a donc rien à voir avec les ondes électromagnétiques, utilisées par la radio, la télévision ou la téléphonie mobile”. Son intensité varie en fonction des conditions météorologiques locales.

Vol araignee

Les araignées, ces arthropodes dépourvus d’ailes, sont capables d’être transportées sur des milliers de kilomètres en libérant des traînées de fils de soie qui les propulsent vers le haut.

Lire la suite

En vidéo : les éruptions du Kilauea et son lac de lave

Le Kilauea est situé dans le sud-est de l’île d’Hawaï. On le considère comme l’un des volcans les plus actifs de la planète avec le Piton de la Fournaise, l’Etna et le Stromboli. Il produit de belles éruptions en ce moment. Elles ont vidangé de manière impressionnante le fameux lac de lave presque permanent de l’Halema’uma’u.

Impossible pour les admirateurs de Maurice et Katia Krafft de ne pas penser à eux en voyant les images des éruptions du volcan Kilauea, depuis le printemps 2018, qui rappellent les images prises par les deux célèbres volcanologues lors d’éruptions tout aussi spectaculaires qui ont eu lieu en 1983 avec la naissance du fameux cône du Pu’u O’o ou, en 1984, avec celle du Mauna Loa. D’autant plus, que Maurice et Katia ont disparu le 3 juin 1991 à 15 h 18, alors qu’ils étaient trop proches d’une coulée pyroclastique émise par le mont Unzen, situé sur l’île de Kyushu au Japon.

Aujourd’hui, les images dont nous disposons sont encore plus spectaculaires comme le montrent de nombreuses vidéos mises en ligne sur YouTube par le United States Geological Survey (littéralement Institut d’études géologiques des États-Unis), l’organisme gouvernemental états-unien connu sous le nom de l’USGS qui se consacre aux sciences de la Terre et la surveillance de l’activité sismique et volcanique sur le territoire des États-Unis. On ne peut que rêver des images qu’auraient pu produire Katia et Maurice, notamment en utilisant des drones, ou Haroun Tazieff, décédé il y a 20 ans.

Toujours est-il que les éruptions du Kilauea nous enchantent depuis le début du mois de mai 2018. Mais il est bien évident que les centaines de personnes qui viennent de perdre leurs maisons (plus de 660 habitations ont été détruites), principalement sur la commune de Leilani Estates dans les faubourgs de Pahoa, du fait des flots de lave qui s’écoulent en particulier de la désormais fameuse fracture 8, ont une tout autre appréciation de la question.

Kilauea coulée de lave

Une vue aérienne de la coulée de lave issue de la fracture huit sur le Kilauea (Source : USGS/Hawaiian Volcano Observatory).

Lire la suite