Un cratère rempli d’eau glacée a été repéré sur Mars

Alors qu’elle s’apprête à fêter son quinzième anniversaire, la sonde spatiale Mars Express vient de révéler de splendides images d’une curiosité martienne : le cratère Korolev. Une dépression géologique emplie d’une épaisse couche d’eau gelée, fruit d’un étonnant processus physique.

Les martiens seraient-ils amateurs de patin à glace ? Difficile de répondre à cette question quelque peu saugrenue, mais une chose est sûre en revanche : les petits hommes verts auraient à leur disposition une patinoire de choix pour assouvir leur passion. L’Agence spatiale européenne vient en effet de publier les incroyables photos d’une étendue circulaire d’eau gelée de plus de 81 kilomètres de diamètre. Elle est contenue dans un cratère martien appelé Korolev, rempli de quelque 2.200 kilomètres cubes de glace.

Des images inédites capturées par la sonde de l’Agence spatiale européenne Mars Express viennent ainsi de révéler sous un nouveau jour cette dépression logée au sud d’un vaste champ de dunes – Olympia Undae -, lui-même situé au niveau du pôle Nord de Mars. De quoi fêter dignement le 15e anniversaire de la sonde spatiale lancée le 2 juin 2003, et entrée en orbite autour de Mars… le 25 décembre !

Cratère glace Mars

Le cratère Korolev vu du dessus (Source : ESA/DLR/FU Berlin).

« Ces images sont une excellente manière de célébrer un tel événement. Prise par la caméra stéréoscopique à haute résolution (HRSC) de Mars Express, cette vue du cratère de Korolev comprend cinq « bandes » différentes qui ont été combinées pour former une seule image, chaque bande étant obtenue sur une orbite différente. Le cratère est également représenté en perspective, dans son environnement et sa topographie, qui offrent tous une vue plus complète du terrain [situé] dans et autour du cratère », détaille l’Agence spatiale européenne sur son site internet.

Fait étonnant : l’immense « pastille » de glace de près de 2 kilomètres d’épaisseur perdure tout au long de l’année martienne. Une étonnante anomalie, alors que les saisons se succèdent sur la Planète rouge.

« Cette présence glacée permanente est due à un phénomène intéressant connu sous le nom de « piège froid », qui se produit comme l’indique son nom […]. Les parties les plus profondes du cratère Korolev, celles qui contiennent de la glace, agissent comme un piège froid naturel : l’air qui se déplace au dessus du gisement de glace se refroidit et plonge, créant [ainsi] une couche d’air froid qui se dépose directement au-dessus de la glace elle-même », expliquent les responsables de l’Agence spatiale européenne.

« Se comportant comme un bouclier [thermique], cette couche aide la glace à rester stable et l’empêche de se réchauffer et de disparaître. L’air est un piètre conducteur de chaleur, amplifiant cet effet et gardant la cratère Korolev gelé en permanence », achèvent de décrire les spécialistes. Un mécanisme fascinant à l’origine d’images tout aussi spectaculaires, sur lesquelles, à ce jour, aucun patineur martien n’a pour l’instant pu être décelé…

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Initiation à l’astronomie » et « La recherche de la vie dans l’Univers« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.