Des iguanes réintroduits sur l’île de Santiago où Darwin les avait repérés

Près de 1.500 iguanes terrestres ont été réintroduits sur une île de l’archipel équatorien des Galapagos, où ces reptiles avaient disparu il y a presque deux siècles.

Les 1.436 iguanes de l’espèce des Conolophus subcristatus ont été lâchés sur l’île de Santiago, dans les Galapagos, dans le cadre d’un programme de restauration de l’environnement, a indiqué mercredi 9 janvier 2019 le Parc national des Galapagos (PNG) dans un communiqué. Ils avaient été prélevés sur une île inhabitée de l’archipel, Seymour Norte.

La présence d’iguanes à Santiago avait été signalée la dernière fois en 1835 lors de la visite de Charles Darwin qui les a répertoriés dans le nord-est de l’île de Santiago. « Presque deux siècles plus tard, cet écosystème va retrouver cette espèce grâce à ce programme de restauration » écologique, s’est félicité le Parc. Selon son directeur, Jorge Carrión, la population d’iguanes sur Santiago avait disparu en raison de la présence d’espèces invasives comme le cochon sauvage, éradiqué depuis 2001.

Réintroduction iguane île Santiago Galapagos

Cette photo dibulguée le 7 janvier 2019 par le Parc national des Galapagos montre la réintroduction de 1.436 iguanes sur l’île de Santiago (Source : Parque Nacional Galápagos/AFP).

Les iguanes ont été lâchés dans une zone où l’écosystème est similaire à celui de leur habitat naturel, avec une végétation dense, utile pour leur alimentation. Il s’agit aussi de protéger la population d’iguanes de l’île de Seymour Norte, estimée à 5.000 individus, face aux faibles ressources alimentaires.

L’archipel des Galapagos est situé à un millier de kilomètres des côtes équatoriennes. Il possède une flore et une faune endémiques uniques au monde, qui a largement inspiré Darwin pour élaborer sa théorie de l’évolution des espèces, ce qui en fait un des écosystèmes les plus fragiles de la planète. Il a été classé par l’Unesco au Patrimoine naturel de l’Humanité.

Source : Sciences & Avenir/AFP

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, la page Milieu marin/Biodiversité.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.