Une étoile clignote étrangement près au centre de la Voie lactée

Quelque part dans le centre de la Voie lactée, les astronomes ont découvert une drôle d’étoile. En avril 2012, elle a presque entièrement disparu du ciel. Puis elle est réapparue quelques mois plus tard. C’est la seule fois que VVV-WIT-08 a ainsi clignoté en 17 ans d’observation. Les chercheurs s’interrogent quant à la nature de l’objet qui l’a momentanément cachée à notre vue.

Des étoiles dont la luminosité est changeante, ce n’est pas exceptionnel. Mais celle que les astronomes appellent VVV-WIT-08 a quelque chose de particulier. Des chercheurs, entre autres de l’université de Cambridge (Royaume-Uni), l’ont débusqué dans les données recueillies par le télescope Vista (Chili), exploité par l’Observatoire européen austral (ESO). Depuis des années, il observe un milliard d’étoiles, justement pour en pointer à la luminosité variable.

« Parfois, nous trouvons des étoiles variables qui n’entrent dans aucune catégorie établie. Nous les surnommons les objets « WIT » », raconte Philip Lucas, chercheur à l’université d’Hertfordshire (Royaume-Uni), dans un communiqué de l’université de Cambridge. Les astronomes ont, en l’occurrence, vu la luminosité de VVV-WIT-08 diminuer d’un facteur 30, jusqu’à presque la faire disparaître dans le ciel — elle a perdu 97 % de sa luminosité –, avant qu’elle s’illumine à nouveau plusieurs semaines plus tard.

Etoile clignotante centre voie lactée
Des astronomes, notamment de l’université de Cambridge (Royaume-Uni), présentent une drôle d’étoile qui a clignoté une fois en 17 ans d’observation. Ils imaginent qu’un objet nous l’a momentanément cachée (Source : Université de Cambridge).

Comme VVV-WIT-08 est située près du centre de la Voie lactée, dans une région dense, les chercheurs ont d’abord pensé au passage inopiné d’un objet sombre devant l’étoile. Mais les simulations montrent que pour cela, il faudrait un grand nombre de tels objets flottant dans notre Galaxie.

Les chercheurs pensent donc que VVV-WIT-08 pourrait appartenir à une nouvelle classe de système d’étoiles binaires dites « géantes clignotantes ». Il s’agirait d’une étoile géante, 100 fois plus grande que notre Soleil, éclipsée une fois toutes les quelques décennies par un compagnon encore inconnu. Une étoile ou une planète, entourée d’un disque opaque capable d’éclipser l’étoile géante.

Notez qu’au moins deux autres systèmes semblables sont connus des astronomes. L’étoile géante Epsilon Aurigae est en partie éclipsée par un énorme disque de poussière tous les 27 ans. Elle ne s’assombrit alors toutefois que d’environ 50 %. Le système TYC 2505-672-1, quant à lui, détient le record actuel du système d’étoiles binaires à éclipses avec la plus longue période orbitale. 69 ans, ce n’est pas rien. Mais VVV-WIT-08 viendra-t-elle le détrôner ?

Source : Futura-Sciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Initiation à l’astronomie » et « Promenade spatiale au fil des ondes« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.