Sargasses : en Guadeloupe, vivre avec ces algues est un enfer quotidien

Les sargasses, ces algues qui prolifèrent et s’échouent en masse sur les côtes des îles tropicales de l’Atlantique, vont vivre un calvaire à tout ceux qui sont contraint de les subir au quotidien. En Guadeloupe, certains habitants choisissent de fuir.

« Quand les sargasses sont là, on n’a plus de goût, ni d’odorat. Juste cette terrible odeur en permanence. » À Petit-Bourg, comme ailleurs en Guadeloupe, cohabiter avec les sargasses, c’est infernal.

Avec les algues, qui dégagent lorsqu’elles sèchent une odeur nauséabonde issue des émanations de sulfure d’hydrogène et d’ammoniac, « les maux de têtes sont terribles. On vomit. Je suis devenue asthmatique. On a beau fermer les portes, vaporiser de l’huile essentielle rien n’y fait », explique Jocelyne Traventhal-Hatchi, 59 ans, membre du collectif antisargasses de Petit-Bourg.

Elle raconte les nuits avec des masques sur la figure pour essayer d’échapper à l’odeur, l’électroménager qu’on remplace trois fois par an parce que les émanations de gaz toxiques l’ont détérioré, mais que les assurances ne remboursent pas car le statut de catastrophe naturelle n’est pas reconnu, les bijoux qui s’oxydent, la peinture des murs et les robinets qui noircissent. « Faut-il quitter les lieux ? », s’interroge-t-elle.

Sargasses Sainte-Anne Guadeloupe mars 2018

Sargasses à Sainte-Anne en Guadeloupe en mars 2018.

Lire la suite

Il n’y aura plus de pesticides dans les forêts publiques françaises

L’Office national des forêts (ONF) a annoncé l’abandon total de l’usage d’herbicides, d’insecticides et de fongicides pour la gestion des forêts publiques.

Désormais, c’est « Zéro phyto en forêt » publique ! Après avoir abandonné le glyphosate en 2018, l’Office National des Forêts a annoncé le vendredi 18 octobre, avoir mis « fin à l’utilisation de tout type de traitement phytopharmaceutique (…) en anticipation des évolutions réglementaires ». Cette décision, « prise en lien avec la Fédération nationale des communes forestières » est appliquée à l’ensemble des forêts publiques : forêts domaniales de l’Etat et forêts communales.

L’ONF va donc privilégier des alternatives mécanisées ou des techniques de biocontrôle des ravageurs et parasites des arbres. L’Office rappelle que selon une enquête réalisée en 2017, 0,02% des surfaces forestières publiques étaient traitées avec un herbicide. « Ce recours, déjà minime, pouvait s’effectuer pendant les phases de régénération des peuplements forestiers pour maîtriser la végétation dite  » concurrente « , susceptible d’entraver la croissance des arbres (fougère-aigle, ronces, graminées) », précise l’ONF. En mars dernier, des associations – dont Noé, les Amis de la Terre, et la Fondation Nicolas Hulot – avaient publié un manifeste et lancé une pétition demandant l’arrêt de l’usage des pesticides dans les zones non agricoles.

Forêts publiques

Depuis le 18 octobre 2018, l’usage des pesticides est désormais banni de toutes les forêts publiques françaises.

Lire la suite

Les populaires 4×4 urbains, une source majeure d’émissions et de réchauffement mondial

A la mode, mais polluants : les SUV, en plein boom dans les villes, menacent de réduire à néant les tentatives du secteur automobile de réduire ses émissions de CO2, a prévenu mercredi l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Toujours plus nombreuses, ces voitures au look de 4×4, mais sans leurs capacités de franchissement, ont été la deuxième source d’augmentation des émissions de dioxyde de carbone (CO2) dans le monde entre 2010 et 2018, selon le directeur de l’AIE. « Certes, des constructeurs automobiles mettent beaucoup d’argent dans les voitures électriques, mais les mêmes mettent aussi sur le marché de plus en plus de modèles de SUV », a souligné Fatih Birol à Paris, lors d’une conférence internationale sur l’électrification de l’énergie.

« Oui, les voitures électriques marchent fort, il y en a environ 6 millions dans le monde (…) Mais est-ce synonyme de décarbonation ? Absolument pas », a-t-il insisté, relevant que la moitié roulent « dans un pays, en Asie », la Chine, où les deux tiers de l’électricité sont produits par des centrales à charbon. « Les voitures électriques ne sont pas la panacée, le pré-requis doit être une décarbonation du système énergétique », a-t-il plaidé.

En outre, « dans les faits, la star de l’industrie automobile, ce n’est pas la voiture électrique, c’est le SUV : en 2010, 18% des ventes de voitures dans le monde concernaient des SUV ; en 2018, c’était plus de 40% ! » « En conséquence, ces dix dernières années, les SUV ont été la deuxième source de croissance des émissions de CO2« , après le secteur de l’énergie, mais avant l’industrie lourde (acier, ciment…), les poids lourds ou l’aviation.

Pollution automobile Lire la suite

Gaspillage alimentaire : comment le réduire de 60 % avec des gestes simples

Qui ne s’est pas entendu dire « Fini ton assiette » ? Ces petits rien, entre autres, qui sont jetés et qui font grossir nos poubelles de 59 %. C’est ce que démontre l’expérience menée auprès de 250 ménages. La chasse au gaspillage alimentaire passe par une prise de conscience de chacun de nos actes et par des gestes simples au quotidien.

Avec quelques gestes simples, c’est 59 % de gaspillage alimentaire en moins : 250 ménages se sont soumis à une expérience qui semble montrer que, dans les foyers, la clé de la chasse au gaspi réside dans la prise de conscience. Dans quatre régions de France, des familles aux profils variés ont participé pendant deux mois à une « opération-témoin » sur les habitudes à la maison menée par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Elles ont d’abord été invitées à peser leurs déchets, à comportement constant. Puis, un mois plus tard, à choisir trois gestes, comme établir ses menus à l’avance, regarder les dates de conservation avant d’acheter, préparer les bonnes quantités, s’adapter aux dates de péremption, etc. ; le but étant d’évaluer la différence.

Résultat, publié pour la Journée nationale anti-gaspillage et qui est aussi la Journée mondiale de l’alimentation : des pertes réduites de 59 %, soit l’équivalent de 11.300 repas économisés au total sur un an pour ces 250 ménages. En France, le gaspillage alimentaire à la maison est évalué à 29 kilos de déchets par personne et par an, dont sept kilos d’aliments encore emballés.

Gaspillage alimentaire Lire la suite

Vague d’incendies en Syrie et au Liban, qui appelle ses voisins à l’aide

Une vague d’incendies ravage plusieurs régions du Liban et de la Syrie. Les autorités ont appelé les pays Européens à l’aide.

Une vague d’incendies ravage depuis lundi plusieurs régions du Liban et de la Syrie, tuant deux personnes en Syrie et une au Liban, où les autorités ont appelé les pays voisins à l’aide.

En soirée, la pluie est tombée sur plusieurs régions du Liban, qui pouvait compter sur la coopération de Chypre, la Grèce mais aussi la Jordanie. Le Premier ministre libanais Saad Hariri a annoncé mardi avoir contacté des responsables de « plusieurs pays pour l’envoi d’hélicoptères et d’avions ». « Nous avons contacté les (pays) Européens qui enverront des aides » dans les prochaines heures, a-t-il précisé.

En visite sur l’île voisine de Chypre où il a rencontré le président chypriote Nicos Anastasiades, le ministre libanais de la Défense Elias Bou Saab a déclaré mardi avoir « demandé de l’aide » à Nicosie. « La réponse a été rapide et des avions chypriotes sont au Liban depuis hier », selon M. Bou Saab, qui a ajouté que des avions venant de Grèce doivent arriver au Liban dans les prochaines heures.

Incendies Liban 15/10/2019

Un des incendies en cours dans la montagne libanaise du Chouf, au sud-est de Beyrouth, le 15 octobre 2019 (Source : AFP).

Lire la suite

Du CO2 capturé et transformé en matière première

Depuis plusieurs mois, les initiatives des chercheurs pour mettre au point un matériau capable de capturer efficacement le CO2, puis le convertir en matière première, se multiplient. La dernière en date nous vient du Japon. Grâce à un matériau poreux structuré en hélice, ses inventeurs annoncent atteindre une efficacité record.

Depuis quelques années, notre consommation de combustibles fossiles a explosé, émettant vers l’atmosphère toujours plus de dioxyde de carbone (CO2). Un gaz — parmi d’autres — responsable du réchauffement de notre Planète observé par les scientifiques. Et l’une des solutions imaginées passe par la capture de ce CO2. Malheureusement, la faible réactivité du gaz rend l’opération délicate.

Mais des chercheurs de l’université de Kyoto (Japon) proposent aujourd’hui une nouvelle solution. « Nous avons conçu un matériau poreux qui présente une grande affinité avec le CO2 et qui permet, après capture, de le convertir efficacement en matière première utile à l’industrie », assure Ken-ichi Otake, chimiste.

Emissions de CO2 Lire la suite

La Méditerranée se réchauffe plus vite que le reste de la planète

L’année prochaine, le réseau méditerranéen d’experts sur les changements climatiques et environnementaux (MedECC) rendra un rapport complet et très attendu sur la situation en matière de réchauffement climatique autour de la « Grande bleue ». Il y a quelques jours, des résultats préliminaires ont été rendus publics. Ils montrent une région plus durement touchée que le reste de la planète.

Après l’Arctique, la Méditerranée serait la région du monde la plus touchée par le réchauffement climatique. C’est la triste conclusion préliminaire de travaux menés par le réseau méditerranéen d’experts sur les changements climatiques et environnementaux (MedECC). Un réseau de plusieurs dizaines de scientifiques indépendants issus d’une vingtaine de pays.

Le rapport complet doit être rendu l’an prochain. Mais déjà, les chercheurs notent des températures de 1,5 °C environ au-dessus des moyennes d’avant la Révolution industrielle (1880-1899). Soit quelque 20 % de plus que sur le reste de la planète où le réchauffement est actuellement établi à +1,1 °C. Et ils annoncent que « sans mesure d’atténuation supplémentaire, la température régionale augmentera de 2,2 °C – par rapport à la période préindustrielle – d’ici 2040, pouvant dépasser 3,8 °C dans certaines régions d’ici 2100. »

Méditerranée réchauffement

Selon des experts issus d’une vingtaine de pays, la région de la Méditerranée est l’une des régions du monde les plus touchées par le réchauffement climatique.

Lire la suite