La tempête Carlos s’éloigne de la Réunion

La tempête tropicale Carlos s’éloigne désormais de l’île de La Réunion, après avoir apporté des vents forts et surtout des pluies intenses. Elles ont localement provoqué des inondations.

La situation s’améliore à La Réunion après le passage de la tempête tropicale Carlos. Les pluies ont été intenses lorsqu’elle est passée à 175 km des côtes du nord et de l’est de l’île. Cette tempête tropicale s’est également accompagnée de violentes rafales de vent, atteignant près de 130 km/h sur les massifs.

L’alerte a désormais été levée, même si les pluies persistent jusqu’à mercredi soir. Les intensités seront toutefois nettement plus faibles que celles observées ces dernières 24 heures. Ainsi, entre mardi matin et mercredi matin, il est tombé jusqu’à 500 mm de pluie localement et entre 250 et 350 mm de manière plus fréquente. Ces valeurs restent donc très éloignées des records de pluies en 24h qui avaient été atteints lors du cyclone Clotilda en 1987 avec près de 1500 mm ou encore lors du cyclone Denise en 1966 avec jusqu’à 1824 mm à Foc-Foc (record mondial).

Carlos Réunion 07/02/2017

Tempête modérée CARLOS (995HpA) le 7 février 2017 à 16h située à 105 km au NO de la Réunion (Source : Agate France).

Lire la suite

L’ouragan Nicole frappe les Bermudes sans faire de victimes

Nicole a frappé l’archipel des Bermudes au stade d’ouragan de catégorie 3 mais sans faire de victimes. Arbres arrachés, toitures emportées, maisons inondées, bateaux endommagés, dans une île où les habitants sont habitués à ces intempéries.

L’ouragan Nicole a touché le petit archipel des Bermudes (54 km2) avec des vents allant jusqu’à 190 km/h, hier ( jeudi 13 octobre). Arbres arrachés, toitures emportées, maisons inondées, bateaux endommagés, le phénomène a touché l’archipel britannique au stade d’ouragan de catégorie 3.

Dès la fin du passage de Nicole, les responsables gouvernementaux ont inspecté les ponts et les principales structures du réseau routier qui ont beaucoup souffert. Les militaires du Royal Bermuda Regiment ont immédiatement enlevé des arbres déracinés et autres débris sur les routes. Ces travaux de nettoyage vont se poursuivre jusqu’à ce vendredi matin (14 octobre).

Ouragan Nicole

L’ouragan Nicole avant son arrivée sur les Bermudes (Source : NASA)

Lire la suite

Après le passage de l’ouragan Matthew, Haïti en proie au choléra

Une semaine après avoir été frappée par l’ouragan Matthew, l’île d’Haïti est confrontée à une autre menace qui pourrait alourdir grandement le bilan des victimes : le choléra.

1.000 morts : c’est le nombre de victimes de l’ouragan Matthew sur Haïti, selon un bilan établi le 10 octobre 2016 par l’agence Reuters, à partir de données recueillies auprès de responsables locaux. L’ouragan, le plus violent des Caraïbes en près de 10 ans, a frappé le pays le plus pauvre des Amériques mardi 4 octobre 2016, avec des vents soufflant à 230 kilomètres par heure et des pluies torrentielles.

Selon l’Agence des nations unies pour la coordination des affaires humanitaires, 1,4 million de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire. Et une semaine après, la menace de l’ouragan a laissé place à une autre, potentiellement catastrophique pour les 10 millions d’habitants de l’île : le choléra, une maladie dont la période d’incubation est très courte et qui se propage via des eaux contaminées.

Depuis octobre 2010, une épidémie de choléra sévit sur l’île, dont le bilan d’élève à ce jour à près de 10.000 morts. Avec plus de 500 cas par semaine, le pays fait même face à la pire épidémie de l’histoire récente à l’échelle mondiale. La maladie, qui avait disparu depuis longtemps de l’île, a été malencontreusement réintroduite par des Casques bleus népalais de la Minustah, la mission locale de l’ONU censée stabiliser cette nation.

Vyvlone Matthew Haïti

Haïti est confronté à une nouvelle crise humanitaire provoquée par le dévastateur ouragan Matthew (Source : AFP).

Lire la suite

L’ouragan Matthew longe la Floride, 572 morts en Haïti

L’ouragan Matthew longeait les côtes de la Floride vendredi avec son cortège de vents violents et de pluies torrentielles, après avoir auparavant balayé les Bahamas et tué au moins 576 personnes dans les Caraïbes, principalement en Haïti.

Le centre de l’ouragan, le plus virulent à toucher les Etats-Unis depuis près de dix ans, était situé vers 14h00 GMT au large de Daytona Beach et se déplaçait lentement en direction de la Géorgie, plus au Nord, avec des rafales de vent atteignant 195 km/h. Quelque 600.000 foyers sont privés d’électricité en Floride mais il n’y a pas de victime à déplorer pour le moment, a déclaré le gouverneur de l’Etat, Rick Scott, pendant une conférence de presse.

Dans la base de lancement spatial de Cap Canaveral, où des lignes électriques et des panneaux publicitaires ont été jetés à terre, les 116 employés encore présents ont trouvé refuge dans des abris souterrains. Aucun dégât majeur n’a été signalé à West Palm Beach et dans les villes du sud de la Floride qui ont subi les premières les effets de l’ouragan, rapportent les médias américains.

Craig Fugate, directeur de l’Agence fédérale des situations d’urgence (FEMA), a cependant mis en garde les habitants situés plus au Nord contre un faux sentiment de sécurité, soulignant que l’ouragan pourrait devenir beaucoup plus dévastateur s’il se rapproche de la côte en soulevant une vague de plusieurs mètres de haut. « Le vrai danger, c’est l’onde de tempête, particulièrement dans le nord de la Floride et dans le sud de la Géorgie. Ce sont des zones très vulnérables qui n’ont pas été exposées à un tel risque depuis la fin du 19e siècle », a-t-il déclaré à la chaîne NBC.

Matthew 06/10/2016

L’ouragan Matthew approchant des côtes de Floride le 6 octobre 2016 (Source : NASA).

Lire la suite

Japon: Le puissant typhon Mindulle a paralysé Tokyo

Une trentaine de personnes ont été blessées, les compagnies aériennes japonaises ont annulé des centaines de vols et la circulation sur les routes et les voies ferrées a été perturbée.

Un typhon, Mindulle, le neuvième de la saison en Asie, a accosté ce lundi à la mi-journée sur la côte à Tateyama, au sud de Chiba, préfecture limitrophe de Tokyo (Japon), accompagné de pluies diluviennes et de pointes de vent atteignant les 180 km/heure.

Une trentaine de personnes ont été blessées dans les diverses régions traversées par Mindulle, a indiqué la chaîne publique NHK, compilant des informations des services de secours.

Typhon Mindulle Tokyo

Un typhon, Mindulle, le neuvième de la saison en Asie, a accosté lundi près de Tokyo, accompagné de pluies diluviennes, forçant les compagnies aériennes japonaises à annuler des centaines de vols et perturbant la circulation sur les routes et voies ferrées (Source : AP/SIPA).

Lire la suite

Au Mexique, le bilan des victimes de glissements de terrain causés par la tempête Earl s’alourdit

Au moins 40 personnes ont trouvé la mort dans les Etats mexicains de Puebla (centre) et Veracruz (est) dans des glissements de terrain causés par la tempête tropicale Earl, ont annoncé les autorités dimanche 7 août. Selon le gouvernement de l’Etat de Puebla, 29 personnes ont été tuées lorsque leurs maisons ont été ensevelies. Dans l’Etat de Veracruz, onze personnes sont mortes dans des circonstances semblables.

Les pluies qui ont accompagné Earl ont été diluviennes. En témoignent les précipitations tombées dans la municipalité de Huauchinango, à 200 km de la capitale Mexico. En vingt-quatre heures, elles ont quasiment égalé « la totalité du volume de précipitations de tout un mois », causant notamment l’effondrement d’une colline dans la localité de Xaltepec qui a tué 11 personnes, ont expliqué les autorités de Puebla.

Earl, qui avait été classé ouragan de catégorie 1 mercredi après-midi sur une échelle de 5, a perdu de sa vigueur après avoir atteint les côtes du Belize. Il est entré au Mexique par l’Etat de Tabasco, dans le sud, le lendemain soir, alors qu’il avait été rétrogradé en tempête tropicale par le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC).

Ouragan Earl 03/08/2016

L’ouragan Earl à son maximum sur le Bélize le 3 août 2016 (Source : NASA).

Lire la suite

Les indicateurs clés du changement climatique ont atteint des niveaux record en 2015

Les températures, la montée des eaux et les émissions de gaz à effet de serre ont atteint des niveaux record l’an dernier, faisant de 2015 la pire année de l’histoire moderne pour une série d’indicateurs clés sur le climat, révèle mardi 2 août un rapport international de référence.

Recul des glaces, sécheresse, inondations… c’est un sombre portrait de la Terre que donne le rapport annuel sur l’état du climat (« State of the Climate »), un document de 300 pages auquel ont participé 450 scientifiques du monde entier.

Le phénomène météorologique El Niño, particulièrement vigoureux en 2015, a « exacerbé » la tendance au réchauffement l’an dernier selon les experts, qui notent que « la Terre a enregistré des records de chaleur pour la seconde année consécutive ».

Zone particulièrement sensible au changement climatique, l’Arctique a continué à se réchauffer et a atteint des « niveaux enregistrés en 2007 et 2011, soit des records depuis le début des relevés au début du XXe siècle, avec une augmentation de 2,8 °C depuis cette époque. »

Réchauffement climatique Lire la suite