L’ouragan Laura rétrogradé en tempête tropicale après avoir fait quatre morts en Louisiane

L’ouragan Laura, l’un des plus violents à avoir jamais frappé la Louisiane, a été rétrogradé en tempête tropicale jeudi après-midi après avoir fait au moins quatre morts dans le sud des Etats-Unis, tous tués par des chutes d’arbres sur leurs habitations.

« Nous avons connaissance de 4 décès à ce jour », a déclaré lors d’une conférence presse le gouverneur John Bel Edwards. L’ouragan a touché terre en catégorie 4 (sur 5) vers 01h00 locale (06h00 GMT) au niveau de la ville côtière de Cameron, près de la frontière avec le Texas, dans le golfe du Mexique, avec des vents soutenus de 240 km/h, selon le Centre national des ouragans (NHC). Cela en fait le plus puissant à avoir touché la Louisiane depuis plus d’un siècle et demi, d’après les données compilées par un chercheur de l’université du Colorado spécialisé dans les ouragans, Philip Klotzbach.

Une fois le jour levé sur la région, les premières images montraient les scènes de désolation habituelles: arbres et lignes électriques à terre, bâtiments écroulés, toits arrachés, rues inondées ou couvertes de débris… Près de 800.000 personnes étaient privées d’électricité jeudi après-midi en Louisiane et au Texas, selon le site PowerOutage.us.

Les vitres explosées d’un grand immeuble témoignaient de la violence des vents à Lake Charles, ville de Louisiane connue pour ses raffineries de pétrole, principale ressource économique de la région. Un incendie s’y est déclaré dans une usine de produits chimiques, d’où s’est longtemps élevé un imposant panache de fumée au-dessus des eaux. Le gouverneur John Bel Edwards a invité sur Twitter les riverains à se calfeutrer « jusqu’à nouvel ordre » à leur domicile en coupant leur air conditionné.

Lake Charles Louisiane 27/08/2020

Vue aérienne des dégâts causés par l’ouragan Laura, le 27 août 2020 à Lake Charles, en Louisiane (Source : AFP).

Lire la suite

Ouragan Laura : des dégâts catastrophiques attendus en Louisiane et au Texas

Ayant tué au moins 11 personnes à Cuba et en Haïti, l’ouragan continue de se renforcer au-dessus du golfe du Mexique, à cause d’eaux plus chaudes que la normale. Il doit atteindre la côte des Etats-Unis dans la soirée de mercredi.

Sur les images satellites, l’ouragan LAURA prend l’apparence d’une masse blanchâtre informe. Les photographies, elles, sont bien plus effrayantes. Des trombes marines s’érigent en fines colonnes au-dessus de la mer, se dirigeant vers la côte sud des Etats-Unis. D’abord qualifiée de tempête tropicale, puis reclassée en ouragan dans la matinée de mardi, LAURA se renforce rapidement sur son passage dans le golfe du Mexique. Il a déjà tué au moins onze personnes au large de Cuba et d’Haïti.

« L’ouragan LAURA continue d’avancer dans le golfe du Mexique ce soir. Nos partenaires des Chasseurs d’ouragans de l’Air Force Reserve comme de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) sont en train de voler à l’intérieur et autour de la tempête, pour recueillir des données qui nous aident à réaliser nos prévisions », a déclaré le centre de prévisions météorologiques National Hurricane Center (NHC), mercredi.

En fin de journée (heure américaine), mercredi, le cœur de l’ouragan classé maintenant comme « majeur », et qui s’apprête à passer de la catégorie 3 à 5 (sur une échelle de 5), d’après le NHC, devrait frapper la frontière entre le Texas et la Louisiane. Ses vents atteindront alors près de 195 kilomètres par heure. De quoi causer des dégâts collossaux, y compris sur son passage plus loin dans les terres, vers le Mississippi, l’Ohio et la vallée du Tennessee.

Ouragan LAURA 26/08/2020

L’ouragan LAURA le 26 août 2020 à 16h37 UTC (Source : Tropical Tidbits)

Lire la suite

Ouragans : la saison 2020 s’annonce « extrêmement active »

Arthur, Bertha, Cristobal, Dolly, Edouard. C’est ainsi que se nommeront les premières tempêtes tropicales qui frapperont l’Atlantique nord en cette saison 2020. Une saison des ouragans qui, selon les experts, s’annonce particulièrement active.

Dans l’Atlantique nord, la saison des ouragans s’étend plus ou moins du 1er juin au 30 novembre. Et selon des chercheurs de la North Carolina State University (États-Unis), celle qui approche sera extrêmement active. Les prévisionnistes annoncent entre 18 et 22 tempêtes tropicales sur l’océan Atlantique, le golfe du Mexique et la mer des Caraïbes. Un chiffre supérieur à la moyenne, que l’on considère la période comprise entre 1951 et 2019 – 11 tempêtes tropicales — ou une période plus récente, comprise entre 1995 et 2019 – 14 tempêtes tropicales.

Parmi ces tempêtes, 8 à 11 pourraient s’avérer suffisamment puissantes pour être considérées comme des ouragans — la moyenne se situant à 6 — et 3 à 5 pourraient même finir en ouragans majeurs. Et c’est le golfe du Mexique qui pourrait être le plus durement touché avec 2 à 5 ouragans, dont un à deux ouragans majeurs contre une moyenne d’un seul ouragan habituellement. Des prévisions que les chercheurs tirent de données historiques sur les positions et l’intensité des ouragans ainsi que des conditions météorologiques et des températures de la surface de la mer.

IRMA 06/09/2018 7h30

Ouragan IRMA le 6 septembre 2017 à 7h30 (heure locale). (Source : Météo France)

Lire la suite

La Floride redoute l’arrivée d’un ouragan pendant l’épidémie de coronavirus

La Floride se prépare à vivre des moments dramatiques alors que la saison des ouragans s’annonce plus active que d’habitude. Comment mener à bien une stratégie d’évacuation de masse en pleine épidémie de Covid-19 et que la distanciation sociale sera des plus complexes à mettre en œuvre ? Confrontés à des choix cornéliens, les Floridiens auront-ils d’autres possibilités que s’exposer aux ouragans ou au virus. Le tout sur fond de chômage aggravé…

Quoi de pire qu’une pandémie qui bouleverse les vies, submerge le système de santé et ravage l’économie mondiale ? À moins de deux mois du début de la saison des ouragans, la Floride craint qu’une catastrophe naturelle ne vienne s’ajouter à la crise. « Le Covid est mauvais, un ouragan est mauvais. Si vous combinez les deux… », le résultat est terrible, dit Bryan Koon qui, jusqu’en 2017, dirigeait les services de gestion des urgences de cet État, et qui est aujourd’hui consultant dans le même domaine. « L’impact d’un ouragan sur un environnement affecté par le Covid sera pire que les deux combinés. Cela aura un effet multiplicateur, pas cumulatif », assure-t-il.

Lorsque la saison des ouragans de l’Atlantique commencera le 1er juin, les États-Unis seront très probablement encore en train de lutter contre le nouveau coronavirus. Les météorologues de l’université du Colorado, ainsi que ceux d’Accuweather, prédisent déjà que, cette année, la saison des ouragans sera plus active que d’habitude. Selon eux, entre juillet et novembre, quatre ouragans majeurs pourraient frapper, avec des vents de plus de 180 km/h.

« Nous nous préparons au pire, bien sûr, a dit jeudi le gouverneur de Floride, Ron DeSantis. Nous espérons ne pas avoir affaire à un ouragan. Mais je pense que nous devons partir du principe que nous en aurons un ».

Ouragan Floride & pandémie Covid-19

La Floride se prépare à vivre des moments dramatiques alors que la saison des ouragans s’annonce plus active que d’habitude.

Lire la suite

Philippines : le bilan du typhon Kammuri grimpe à quatre morts

Au moins quatre personnes sont mortes aux Philippines à cause du passage du puissant typhon Kammuri qui a entraîné l’évacuation de milliers de personnes et la fermeture de l’aéroport international de Manille, a-t-on appris mercredi de source officielle.

La tempête tropicale, qui avait touché terre lundi soir dans le sud-est de Luçon, principale île de l’archipel, a frappé mardi les régions au sud de la capitale Manille, obligeant quelque 600.000 personnes à quitter leur domicile, selon des responsables de la défense civile. Trois personnes sont mortes sur les îles de Mindoro et Marinduque en raison de chutes d’arbres et d’objets divers et une quatrième s’est noyée sur l’île de Leyte, ont indiqué la police et les autorités.

« Nous espérons qu’il s’agira des derniers (morts) », a déclaré à l’AFP Mark Timbal, porte-parole de l’agence nationale de gestion des catastrophes. Il a souligné que l’impact du typhon aurait pu être pire s’il n’y avait pas eu les préparatifs réalisés par les pouvoirs publics dans diverses provinces et communautés locales.

Avant même que la tempête n’arrive, un homme de 33 ans avait été électrocuté lundi alors qu’il tentait de sécuriser un toit. Durant le passage du typhon, quatre autres personnes se sont noyées dans la région de Bicol mais la police n’a pu déterminer si ces morts y étaient liées.

Typhon Kammuri Philippines

Des habitants de Sorsogon, au sud de Manille, fouillent dans les débris de leurs maisons après le passage du typhon Kammuri sur les Philippines, le 4 décembre 2019 (Source : AFP).

Lire la suite

Le Japon frappé par le plus puissant typhon depuis 1958

Comme annoncé depuis plusieurs jours, le super-typhon HAGIBIS a violemment frappé le Japon ce week-end. Les dégâts sont considérables et l’on déplore malheureusement même au moins 43 morts. Les autorités parlent de pire tempête depuis 1958 et le typhon KANOGAWA de triste mémoire.

Pluies torrentielles, cours d’eau en crue, maisons submergées, glissements de terrain. Le super-typhon HAGIBIS a déferlé ce week-end sur le centre et sur l’est du Japon. Une région habituée à ce genre de phénomènes climatiques extrêmes. Mais que l’on découvre ce matin meurtri par une tempête chargée de pluies d’une intensité « sans précédent ». La tempête la plus puissante de ces 60 dernières années selon les autorités japonaises.

Sur Tokyo, la capitale japonaise, des rafales ont été enregistrées à plus de 250 km/h. Sur la station balnéaire de Hakine, il est tombé près de 940 mm de pluie en seulement 24 heures.

Hagibis 12/10/2019

Typhon HAGIBIS le 12 octobre 2019.

Lire la suite

Typhon : le « monstre » HAGIBIS est prêt à frapper le Japon

HAGIBIS, celui qui est qualifié de super-typhon depuis le week-end dernier, est sur le point de toucher le Japon. Les météorologues annoncent des précipitations record et les autorités exhortent la population à se mettre à l’abri.

Deux matchs de Coupe du monde de rugby annulés. Une séance de qualification du grand prix de Formule 1 de Suzuka reportée. Des aéroports fermés. Et cela ne semble devoir n’être qu’un début. Le super-typhon HAGIBIS s’approche inexorablement des côtes est du Japon, inquiétant les autorités. Le responsable de l’Agence météorologique japonaise, Yasushi Kajihara, s’est même déclaré prêt à émettre un avertissement d’urgence.

Car, selon les prédictions, même si HAGIBIS semble s’être légèrement calmé, il devrait produire ce week-end des vents violents avec des rafales pouvant toujours dépasser les 250 km/h. Le tout accompagné de vagues incroyablement hautes et de pluies torrentielles.

HAGGIBIS 11/10/2019

Le typhon HAGIBIS à l’approche du Japon le 11 octobre 2019.

Lire la suite

Ouragan Dorian : une image satellite montre l’ampleur de la dévastation dans les Bahamas

Sur cette photo captée par l’entreprise Iceye apparaissent de vastes zones inondées, dont l’aéroport international. L’ouragan continuait ce mardi de s’abattre sur Grand Bahama avec des vagues plus hautes que de nombreuses maisons.

L’ouragan Dorian continuait ce mardi de s’acharner sur les Bahamas, où il a fait au moins cinq morts, avec des vents d’une extrême violence, des vagues plus hautes que les toits de nombreuses maisons, et au moins 61.000 personnes ayant besoin d’aide alimentaire.

Selon une image satellite captée par l’entreprise finlandaise Iceye, une partie de l’île de Grand Bahama est sous les eaux (la partie claire), dont l’aéroport international. La partie émergée, elle, est noircie. La ligne jaune représente les côtes. Selon des témoignages sur les réseaux sociaux, le niveau de l’eau atteignait par endroits la hauteur des toits. Les vagues déchiquetaient le bois des habitations.

Image satellite de Gand Bahama ouragan Dorian

L’image satellite d’Iceye permet de visualiser les zones inondées de Grand Bahama dans l’archipel des Bahamas (Source : Iceye).

Lire la suite

L’ouragan DORIAN s’acharne sur les Bahamas, évacuations en Floride

L’ouragan DORIAN faisait toujours rage lundi 2 septembre sur les Bahamas avec des pluies torrentielles et des vents frôlant les 300 km/h, un niveau sans équivalent dans l’histoire de cet archipel des Caraïbes.

Le redoutable ouragan DORIAN progressait au ralenti lundi, prolongeant le calvaire des habitants des Bahamas avant de poursuivre sa route vers les Etats-Unis où des évacuations sont en cours dans plusieurs Etats côtiers dont la Floride. « L’ouragan (de catégorie 5) est au-dessus de l’île de Grand Bahama et bouge peu, provoquant des conditions catastrophiques », a souligné le Centre national des ouragans américain (NHC) dans son bulletin matinal.

« J’ai des amis qui ont perdu leur maison il y a trois ans et qui sont traumatisés », a raconté à l’AFP Yasmin Rigby, habitante de Freeport, à Grand Bahama. « Ce souvenir et le fait que l’ouragan soit pratiquement à l’arrêt sont une source supplémentaire d’inquiétude ». Aucune indication officielle sur d’éventuelles victimes dans cet archipel composé de quelque 700 îles (dont une trentaine sont habitées) n’était disponible dans l’immédiat.

Selon le NHC, basé à Miami, DORIAN a égalé le record datant de 1935 de l’ouragan le plus puissant de l’Atlantique lorsqu’il a touché terre. Des vidéos publiées sur le site du journal Tribune 242 des Bahamas montraient des vagues gigantesques atteignant les toits de maisons en bois, des bateaux chavirés flottant dans une eau boueuse au milieu de branches d’arbres, de planches et d’autres débris.

DORIAN 02/09/2019

L’ouragan DORIAN au dessus de l’île de Grand Bahama le 2 septembre 2019 (Source : tropicaltidbits.com).

Lire la suite

Chine : au moins 32 morts, victimes du typhon LEKIMA

Le typhon LEKIMA a provoqué des vagues de plusieurs mètres, des inondations et des glissement de terrain. 32 personnes ont trouvé la mort et les recherches se poursuivent pour retrouver les disparus.

Le typhon LEKIMA a tué au moins 32 personnes dans l’est de la Chine, selon un nouveau bilan le 11 août 2019 des autorités locales alors que les recherches de disparus se poursuivent et que plus d’un million d’habitants ont été évacués.

Des vagues de plusieurs mètres de haut se sont abattues sur le littoral lorsque le typhon a touché terre dans la nuit du 9 au 10 août dans la province du Zhejiang, au sud de Shanghai. Un glissement de terrain a provoqué le décès d’au moins 18 personnes dans la vaste commune de Wenzhou, à 450 kilomètres au sud de Shanghai selon l’agence Chine nouvelle. Il n’a pas été précisé si les 14 décès supplémentaires avaient été provoqués par ce même accident. Seize personnes étaient toujours portées disparues, ont précisé les autorités de la province du Zhejiang.

Typhon LEKIMA Chine 10/08/2019

Des bâtiments endommagés à Wenling, une ville de la province du Zhejiang, après le passage du typhon LEKIMA en Chine, le 10 août 2019 (Source : STR/AFP).

Lire la suite