Caraïbes : le lourd impact des ouragans IRMA et MARIA sur le tourisme

Les ouragans IRMA et MARIA, qui ont violemment frappé certaines îles des Caraïbes, ont impacté l’économie touristique de la région, engendrant une perte économique de 741 millions de dollars.

Les îles des Caraïbes ont engendré une perte économique de 741 millions de dollars après IRMA et MARIA, deux des ouragans les plus violents jamais enregistrés dans ces îles. Selon un rapport du World Travel & Tourism Council, le secteur du tourisme dans les Caraïbes connaissait une demande en forte croissance, de plus de 4% avant août 2017, juste avant que les ouragans ne viennent tout détruire.

A partir de septembre, les pertes économiques ont commencé à se faire ressentir chaque mois, jusqu’à la fin de l’année, avec une demande en baisse de 4% ou plus par rapport à 2016. Les îles des Caraïbes ont également connu une chute de près d’un million de visiteurs depuis le passage des ouragans. « La saison des ouragans a résulté en une perte estimée à 826.100 visiteurs en 2017 dans les Caraïbes, comparé aux estimations pré-ouragans, précise ainsi le World Travel & Tourism Council. Ces visiteurs auraient pu générer 741 millions de dollars et soutenir 11.005 emplois ».

IRMA 06/09/2018 7h30

Ouragan IRMA le 6 septembre 2017 à 7h30 (heure locale).

Lire la suite

Publicités

Saison cyclonique 2017 : l’OMM fait le bilan pour l’Atlantique

Le Comité des ouragans de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) s’est réuni du 9 au 13 avril en Martinique pour dresser le bilan de la saison cyclonique 2017 dans l’Atlantique, qui s’est révélée particulièrement dévastatrice. Il s’est aussi coordonné et préparé au niveau régional pour assurer la protection des personnes et des biens pendant la prochaine saison.

Trois ouragans particulièrement destructeurs se sont succédé à un rythme rapide dans l’Atlantique Nord à la fin du mois d’août et en septembre.

HARVEY, qui a touché terre en tant qu’ouragan de catégorie 4, est resté quatre jours au-dessus ou à proximité des côtes du Texas à la fin du mois d’août, donnant lieu à des précipitations record (plus de 1 500 mm) dans le sud-est du Texas et provoquant des inondations catastrophiques dans plusieurs grandes villes, dont Houston.

IRMA a gardé une intensité de catégorie 5 pendant 60 heures au début du mois de septembre, semant la destruction dans de nombreuses îles des Caraïbes. L’île de Barbuda a été presque entièrement détruite, et des dégâts très importants ont été infligés à Saint-Martin, à Anguilla, à Saint‑Kitts‑et‑Nevis, aux îles Turques et Caïques, aux îles Vierges et à la partie sud des Bahamas. Il a suivi une trajectoire longeant la côte nord de Cuba et a été le premier ouragan de catégorie 5 à toucher terre à Cuba depuis 1932, y faisant de gros dégâts. Cet ouragan a ensuite touché terre dans le sud-ouest de la Floride avec une intensité de catégorie 4, provoquant l’évacuation d’environ 6 millions d’habitants et causant de graves inondations.

IRMA 06/09/2018 7h30

Ouragan IRMA le 6 septembre 2017 à 7h30 (heure locale).

Lire la suite

Tempête tropicale Fakir à La Réunion : deux morts dans une coulée de boue

Fakir a provoqué d’importants dégâts sur les routes. Les écoles et les crèches sont fermées et le préfet de l’île a demandé de ne pas se déplacer sur l’île.

La tempête Fakir, devenue tempête tropicale, frappe actuellement l’île de La Réunion. Les premiers effets se sont fait sentir dans la nuit de lundi à mardi. Dans la matinée, les autorités ont signalé que deux personnes étaient mortes dans une coulée de boue, à l’Etang-Salé, au sud de La Réunion. Originaire de Saint-Louis (sud), le couple, qui louait un bungalow de vacances, a été surpris dans son sommeil.

La tempête, qui s’est renforcée un peu avant de gagner La Réunion pour atteindre le stade de « forte tempête tropicale », a également causé, en raison des très fortes pluies, des grands vents et des fortes houles. Fakir a également causé de « très gros dégâts » sur le réseau routier.

Tempête Fakir Réunion 24/04/2018

Deux personnes ont été emportées par une coulée de boue ce mardi 24 avril 2018 à La Réunion lors du passage de la tempête Fakir (Source : AFP).

Lire la suite

Saint-Martin : étude de terrain pour analyser la situation des bâtiments dégradés par IRMA

L’Etat et la collectivité de Saint-Martin lancent une étude de terrain pour analyser la situation des bâtiments dégradés par le passage de l’ouragan IRMA, qui a dévasté l’île en septembre dernier.

Alors que la saison cyclonique reprend en juin, une équipe de huit experts, mandatés par l’Etat, va passer du 16 avril au 21 mai « dans les quartiers et zones jugées prioritaires pour analyser les dégradations subies par les habitations individuelles et collectives », indiquent l’Etat et la collectivité lundi dans un communiqué commun. Dans le protocole qu’ils ont signé en novembre, la collectivité de Saint-Martin et l’Etat avaient prévu d’établir « un diagnostic précis du territoire, des équipements, du bâti et de la situation des personnes, pour évaluer les conséquences de l’ouragan », rappellent-ils.

Cette inspection vise à « contribuer efficacement à la reconstruction de Saint-Martin, en permettant à la collectivité de connaître précisément les bâtiments devant être sécurisés en priorité et de mettre en place une nouvelle stratégie de planification urbaine », ont-ils expliqué.

Baie Orientale Saint-Martin 28/02/2018

Vue générale, six mois après le passage des ouragans Irma et Maria de la Baie Orientale à Saint-Martin le 28 février 2018 (Source : AFP).

Lire la suite

Tempête tropicale Berguitta : un disparu et d’impressionnantes inondations à La Réunion

Pluies intenses, cours d’eau en crues, routes submergées, évacuations d’habitations : la forte tempête tropicale Berguitta, qui s’est approchée au plus près de La Réunion ce jeudi soir, a causé des dégâts, notamment dans le sud de l’île. Par ailleurs, la préfecture indique que des recherches sont en cours pour retrouver « un éventuel disparu ».

A La Réunion, touchée ce jeudi soir par la forte tempête tropicale Berguitta, un homme aurait été emporté par les eaux à l’Etang-Salé (sud), selon les témoignages de quatre personnes. Des recherches ont été menées jeudi soir par les pompiers sans succès. Interrompues par la nuit, elles ont repris ce vendredi. « Aucune accident mortel n’est cependant à déplorer à ce stade », indique la préfecture de l’île.

Berguitta, devenue « tempête tropicale modérée », « perd de son intensité et sa trajectoire s’éloigne de La Réunion », a précisé la préfecture. C’est jeudi en fin d’après-midi que la tempête tropicale Berguitta était située au plus près de l’île, à 50 kilomètres à l’est-sud-est de La Réunion. « Après le passage de Berguitta au large de nos côtes, une lente amélioration devrait intervenir cette nuit, même si les vents vont commencer à impacter des zones jusqu’alors épargnées (zones ouest et nord notamment) », a précisé la préfecture en début de nuit dernière.

La plupart des cours d’eau, ravines et rivières du sud de l’île étaient alors en crue, provoquant de nombreuses coupures de radiers (portion de route traversant le lit d’une rivière), quasiment tous submergés. La préfecture n’a pas déclenché l’alerte rouge (conditionnée à une vitesse de vents), mais l’alerte cyclonique orange est en vigueur depuis mercredi matin.

Cyclone Berguitta Réunion

La forte tempête tropicale Berguitta, qui s’est approchée au plus près de La Réunion ce jeudi soir, a causé des dégâts sur l’île (Source : AFP).

Lire la suite

L’oeil du cyclone Berguitta devrait passer sur l’île de La Réunion et l’île Maurice

En catégorie 3 sur 5, le cyclone ne devrait que peu faiblir avant de toucher l’île de La Réunion.

Les dernières prévisions ne sont pas très bonnes. A deux jours du passage de Berguitta à la Réunion, Météo France anticipe que l’œil du cyclone va traverser l’île jeudi. C’est en bordure de l’œil d’un cyclone, une zone qu’on appelle le mur, que les vents sont les plus forts.

Berguitta est un cyclone de catégorie 3 sur une échelle Saffir-Simpson qui en compte 5, d’après Météo France. Dans cette catégorie les vents soufflent entre 178 km/h et 210 km/h en rafales.

La puissance du cyclone ne devrait commencer à diminuer faiblement que mercredi. Il restera un cyclone intense jusqu’au week-end, soit après son passage par La Réunion. Il constitue donc un « système très dangereux ». Ce mardi matin, Berguitta se situe encore à plus de 650 km de La Réunion.

Prévision cyclone Berguitta

Cette carte est une modélisation de l’endroit où pourrait se trouver l’oeil du cyclone Berguitta, jeudi, entre l’île Maurice et La Réunion.

Lire la suite

Au Vietnam, le typhon Damrey a fait 49 morts

La tempête a provoqué de multiples dégâts matériels, alors que le pays accueille depuis ce dimanche le sommet de l’Apec auquel participeront Trump, Xi et Poutine. Les pluies torrentielles devraient perdurer au moins jusqu‘à mardi.

Le bilan s’alourdit après le passage du typhon Damrey. Les autorités locales ont annoncé ce lundi qu’au moins 49 personnes ont été tuées et 19 autres sont toujours portées disparues au Vietnam, alors que le pays accueille jusqu’au 11 novembre le sommet de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (Apec). De nombreux chefs d’État y assistent dont l’Américain Donald Trump, le Chinois Xi Jinping et le Russe Vladimir Poutine.

La tempête qui a touché terre samedi vers 4 heures du matin dans la province de Khanh Hoa, sur la côte méridionale du pays, est la pire depuis plusieurs dizaines d’années. D’ordinaire, la région est épargnée par les typhons qui sont fréquents plus au nord. Les pluies, qui devraient perdurer au moins jusqu‘à mardi, ont provoqué d’importantes inondations tandis que des vents soufflant à 130 km/h ont arraché des toits ainsi que des pylônes électriques.

Près de 10.000 maisons ont été détruites, 3826 hectares de riz ont été inondés, les infrastructures routières, électriques, les moyens de communication, les écoles, les centres médicaux, les immeubles de bureaux, et plusieurs usines ont été gravement endommagés. Une dizaine de vols ont été annulés tandis que les liaisons ferroviaires ont été suspendues.

Tempête Damrey Vietnam 04/11/2017

Dans la ville d’Hoi An, les rues sont inondées. Au total, plus de 30 000 personnes ont été évacuées dans tout le Vietnam. (Source : AFP)

Lire la suite