Mexico s’enfonce irrémédiablement dans le sol

Construite sur le lit d’un ancien lac, la capitale mexicaine s’affaisse en moyenne de 50 centimètres par an, et pourrait perdre encore 30 mètres dans les années à venir. Avec à la clé la contamination des nappes d’eau souterraines et l’apparition de fissures dans les bâtiments et les conduites d’égout.

Venise, Jakarta, Shanghai ou Londres : l’affaissement des sols concerne un cinquième de la population mondiale, selon une récente étude de Science. À Mexico, la capitale du Mexique, la situation est particulièrement critique. Chaque année, la ville s’enfonce de 50 centimètres en moyenne, et cet effondrement est irréversible, alertent les auteurs d’une étude parue dans le Journal of Geophysical Research. Selon leurs calculs, qui s’appuient sur 115 ans de mesures au sol et 24 ans de mesures spatiales, le sol continuera de se compacter régulièrement pendant au moins 150 ans, ce qui entraînera un affaissement supplémentaire allant jusqu’à 30 mètres.

Contrairement à de nombreuses villes qui connaissent un affaissement, Mexico n’est pas situé sur la côte mais à 2.200 mètres d’altitude, dans le lit de l’ancien lac Texcoco, où se trouvait la ville aztèque de Tenochtitlán. Dans les années 1520, après la conquête espagnole de l’Empire aztèque, les efforts visant à contrôler les inondations ont conduit à un drainage progressif du lac par des canaux et des digues. En 1900, la vallée du Mexique a été entièrement drainée artificiellement au moyen d’un canal de 40 kilomètres de long au nord-est du bassin et d’un tunnel à travers les montagnes.

Mexico

La ville de Mexico est construite sur le lit d’un ancien lac qui se compacte régulièrement sous l’effet de l’infiltration de l’eau.

Lire la suite

Nouveau séisme en Grèce : des centaines de personnes hors de leurs maisons

Un nouveau séisme – et non une réplique – a frappé la région de Larissa, au centre de la Grèce, au lendemain d’une première secousse de magnitude 6,3. Aucune victime n’est à déplorer pour l’instant, malgré d’importants dégâts matériels.

Des centaines de personnes dans des villages du centre de la Grèce ont dû passer une deuxième nuit consécutive, celle de jeudi 4 à vendredi 5 mars 2020, dans des tentes ou dans leurs voitures, après le nouveau fort séisme qui a frappé la région de Larissa, sans toutefois faire de victimes jusqu’ici. « Heureusement, nous n’avons pas eu de victimes jusqu’ici », a indiqué à l’AFP Chryssoula Katsiouli, employée à la mairie d’Elassona, une commune près des villages de Damasi, Mesochori, Amouri, Domeniko et Tyrnavos touchés par les séismes.

Le tremblement de terre de jeudi soir a provoqué une nouvelle vague de panique dans ces villages situés à près de 250 kilomètres au nord d’Athènes et où « de nouvelles tentes sont en train d’être dressées » pour répondre aux besoins des habitants, selon Chryssoula Katsiouli. « Nous avons tous eu très peur, des gens sont sortis à nouveau dans la rue jeudi soir et de nombreuses personnes ont passé la nuit dans leurs voitures », a-t-elle indiqué.

Séisme Grèce 05/30/2021

Séisme de magnitude 6,3 en Grèce (Source : AFP).

Lire la suite

Un paléo-tsunami à frappé l’est de la Méditerranée au Néolithique

Il expliquerait l’absence d’habitations dans cette région sur une très longue période.

La côte Est de la Méditerranée est une zone à risque en matière de raz-de-marée. Sur les dernières 6000 années, les données géographiques et les traces historiques indiquent que cette région en a connu en moyenne un gros par siècle. Plus loin dans le passé, cette moyenne est plus difficile à attester, faute de données. Mais une nouvelle étude établit l’existence d’un tel évènement au début de l’Holocène, il y a entre 9 910 et 9 290 ans.

Pour identifier les traces de ce paléo-tsunami, l’équipe composée de chercheurs du Scripps Center for Marine Archaeology de l’Université de Californie associés à des collègues de l’Université d’Haïfa (Israël) ont effectué des carottages jusqu’à 9 mètres de profondeurs, des mesures photogrammétriques et des fouilles sous-marines autour du site de Tel Dor dans le nord-ouest d’Israël. Cette ville a été occupée depuis l’âge de Bronze jusqu’aux croisades.

Forage Tel Dor Israël

Plate-forme de forage Geoprobe sur la plage de South Bay, Tel Dor, Israël (Source : T. E. Levy).

Lire la suite

Nouvelles secousses en Croatie au lendemain d’un séisme meurtrier

La Croatie, encore sous le choc du puissant séisme survenu le 29 décembre, fait face à de nouvelles secousses.

De nouvelles secousses ont frappé encore le 30 décembre la Croatie dans une région encore sous le choc du violent séisme de la veille, qui a fait au moins sept morts, réduit des immeubles en poussière et privé des quartiers entiers d’électricité. Les autorités ont décrété une journée de deuil national samedi en hommage aux victimes du tremblement de terre de magnitude 6,4 qui a rasé des maisons et enseveli des voitures sous des montagnes de gravats dans le centre du pays.

Les secours ont travaillé d’arrache-pied toute la nuit pour rechercher d’éventuels survivants dans les ruines des bâtiments effondrés. Craignant les répliques, de nombreux habitants ont passé la nuit dans leur voiture, environ 200 autres se sont mises à l’abri dans une caserne. A Petrinja, une ville de 20.000 habitants durement touchée, Sinisa Sremic, 53 ans, boit une bière sur un banc dans un parc juste en face de son domicile. « J’ai passé la nuit dans un sac de couchage dans un marché proche », dit-il à l’AFP. « Mon appartement est sens dessus dessous. Il n’y a toujours pas d’électricité ». Aucune nouvelle victime n’a été retrouvée par les secours en montagne qui ont mené des recherches dans plus de 80 villages de la zone sinistrée, a déclaré à la presse le chef de cette unité, Josip Granic.

La région, en proie depuis plusieurs jours à des secousses telluriques, était loin de s’être remise de la violence du séisme du 29 décembre, ressenti jusque dans les pays voisins et même à Vienne. Deux répliques de magnitude 4,8 et 4,7 ont secoué avant l’aube le 30 décembre les environs de Sisak, au sud-est de Zagreb, selon l’Institut de géophysique américain (USGS).

Séisme Croatie 29/12/2020

Des habitants de Petrinja (Croatie) déblaient leur rue, le 29 décembre 2020 (Source : Reuters).

Lire la suite

A Strasbourg, les séismes ont eu raison d’un projet emblématique de centrale géothermique

La centrale bâtie au nord de Strasbourg ne verra pas le jour, condamnée lundi 7 décembre 2020 par un arrêté préfectoral après une série de séismes qui ont semé l’émoi dans la métropole alsacienne.

Ce devait être l’un des projets emblématiques de la géothermie en France mais la centrale bâtie au nord de Strasbourg ne verra pas le jour, condamnée lundi 7 décembre 2020 par un arrêté préfectoral après une série de séismes qui ont semé l’émoi dans la métropole alsacienne. « Ce projet, implanté dans une zone urbanisée, n’offre plus les garanties de sécurité indispensables et doit donc être stoppé », a annoncé la préfecture dans un communiqué, précisant qu’un arrêté a été pris en ce sens lundi.

Cette décision vise à « éviter au maximum tout nouveau mouvement sismique », alors que plusieurs tremblements de terre « induits », c’est-à-dire lié à l’activité humaine, ont été enregistrés depuis fin octobre dans le périmètre de la centrale géothermique développée par la société Fonroche sur les communes de Reichstett et Vendenheim, au nord de l’agglomération.

« Ma préoccupation première est la protection des populations, ça l’emporte bien évidemment sur tout le reste », a déclaré à l’AFP la préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier. « D’après mes services, ce qui s’est passé vendredi est d’une intensité absolument extraordinaire et anormale », a-t-elle souligné.

Centrale géothermie Reichstett-Vendenheim

Le site de géothermie profonde de Reichstett-Vendenheim, le 13 novembre 2019, près de Strasbourg (Source : AFP).

Lire la suite

Un puissant séisme secoue la Turquie et la Grèce

Un puissant séisme de magnitude 7 sur l’échelle de Richter a secoué vendredi l’ouest de la Turquie et provoqué l’effondrement de plusieurs immeubles, ont rapporté l’Institut de géophysique américain (USGS) et les autorités turques.

La secousse, qui a été ressentie jusqu’à Istanbul et Athènes, s’est produite en mer Égée, au sud-ouest d’Izmir, troisième plus grande ville de Turquie, et près de l’île grecque de Samos. « À ce stade, nous avons reçu des informations selon lesquelles six immeubles se sont effondrés à Bornova et Bayrakli », dans la province d’Izmir, a indiqué le ministre turc de l’Intérieur Süleyman Soylu sur Twitter. « Certains de nos concitoyens sont coincés dans les décombres », a ajouté le ministre de l’Environnement Murat Kurum, faisant état pour sa part de cinq immeubles effondrés.

Les autorités turques ont chiffré la secousse à 6,6 sur l’échelle de Richter. Selon l’USGS, elle s’est produite à une dizaine de kilomètres de profondeur. Les télévisions turques montraient les images de nuages de poussière s’élevant dans le ciel pendant que des habitants se précipitaient dans les rues en panique.

Séisme Grèce & Turquie 30/10/2020

Séisme à proximité de l’île grecque de Samos le 30 octobre 2020.

Lire la suite

Alerte au tsunami en Alaska après un séisme de magnitude 7,5

Une alerte au tsunami a été déclenchée le 19 octobre 2020 en Alaska à la suite d’un séisme de magnitude 7,5 qui n’a fait aucun dégâts majeurs.

Une alerte au tsunami a été déclenchée le 19 octobre 2020 en Alaska à la suite d’un séisme de magnitude 7,5 survenu au large des côtes de cet Etat américain, mais aucun phénomène de grande ampleur n’avait été constaté en fin de journée.

La secousse, initialement évaluée à 7,4, a été enregistrée à 91 km au sud-est de Sand Point, dans les îles aléoutiennes situées dans la Mer de Bering, à environ 40 km de profondeur, a indiqué l’Institut de géophysique américain (USGS). C’est dans cette petite ville que les vagues les plus importantes ont été signalées. Le centre d’alerte du Pacifique pour les tsunamis a par la suite indiqué que les zones potentiellement concernées par le phénomène n’étaient pas exposées à « des inondations à grande échelle ». L’alerte au tsunami concernait la côte sud de l’Etat ainsi que la péninsule d’Alaska mais épargnait Anchorage, la plus grande ville de l’Etat, située à près d’un millier de kilomètres de l’épicentre.

Séisme Alaska 19/10/2020

Une alerte au tsunami a été déclenchée lundi en Alaska à la suite d’un séisme de magnitude 7,5 survenu au large des côtes de cet Etat américain, mais aucun phénomène de grande ampleur n’avait été constaté en fin de journée (Source : USGS).

Lire la suite

Séisme de 7,8 au large de l’Alaska, brève alerte tsunami

Un séisme de magnitude 7,8 a secoué mercredi la péninsule de l’Alaska, provoquant une brève alerte au tsunami dans les zones situées dans un rayon de 300 kilomètres de l’épicentre.

Les sirènes ont retenti alors que les habitants de cet Etat américain ont été invités à gagner l’intérieur des terres ou à se réfugier dans des zones en hauteur, selon les médias. Le séisme s’est produit à 06H12 GMT, à environ 800 km au sud-ouest d’Anchorage, et quelque 90 km au sud-est de la localité de Perryville, a indiqué le centre américain de géologie USGS.

« Sur la base des paramètres préliminaires du séisme (…) des vagues de tsunami dangereuses sont possibles pour les côtes situées jusqu’à 300 km de l’épicentre du tremblement de terre », a affirmé le centre d’alerte du Pacifique pour les tsunamis. Une alerte au tsunami pour la péninsule de l’Alaska et le sud de l’Alaska a par la suite été annulée, de petites vagues ayant seulement été signalées.

Séisme Alaska 22/07/2020

Séisme en Alaska le 22 juillet 2020 (Source : AFP/USGS).

Lire la suite

Puissant séisme de 7,7 entre Cuba et la Jamaïque

Le tremblement de terre a été ressenti à La Havane, où des bâtiments ont dû être évacués. L’alerte au tsunami a été levée.

Un séisme de magnitude 7,7 a ébranlé ce mardi les Caraïbes entre Cuba et la Jamaïque, déclenchant une alerte au tsunami dans la région et faisant évacuer des bâtiments jusqu’à Miami. L’alerte a toutefois été levée dans le soirée par le Centre d’alerte des tsunamis.

L’épicentre du tremblement de terre a été localisé en mer, au sud de Cuba et au nord-ouest de la Jamaïque, à une profondeur estimée à 10 kilomètres, selon l’Institut américain de géophysique (USGS), qui a révisé à la hausse une première estimation de magnitude 7,3.

Le tremblement de terre a été ressenti dans la majeure partie de la Jamaïque. « J’étais au deuxième étage d’un immeuble, il a tremblé pendant un moment », a dit par SMS le docteur Machel Emanuel, depuis Kingston. « J’ai eu le vertige. La porte n’arrêtait pas de claquer ». Selon Jawara Rawjers, un autre habitant de Kingston, la terre a tremblé une vingtaine de secondes. « Je n’ai pas eu peur car c’était un petit séisme, j’ai été surpris par la magnitude », a-t-il dit.

Séisme Cuba Jamaïque 28/01/2020

Séisme entre Cuba et la Jamaïque le 28 janvier 2020.

Lire la suite

18 morts et plus de 500 blessés après un séisme dans l’est de la Turquie

Selon le ministre turc de l’intérieur Suleyman Soylu des immeubles se seraient écroulés dans la région de Sivrice. Le dernier bilan fait état de 18 morts.

Un séisme de magnitude 6,8 a frappé vendredi 24 janvier l’est de la Turquie, ont annoncé les autorités. Au moins dix-huit personnes ont perdu la vie, 13 dans la province d’Elazig et cinq autres dans la province voisine de Malatya, a indiqué le ministre de la santé Fahrettin Koca, cité par les médias. Selon lui, plus de 500 personnes ont été blessées.

Les secouristes tentent d’extraire au moins 30 personnes bloquées sous les décombres de bâtiments effondrés à Elazig, a pour sa part indiqué le ministre de l’intérieur Suleyman Soylu. La terre a tremblé dans cette province vers 20 h 55 locales (18 h 55 à Paris), selon l’agence gouvernementale des situations de catastrophe (AFAD). L’institut américain USGS a mesuré la secousse à 6,7.

Le district de « Sivrice a été très sérieusement touché, des équipes de secours sont en route », a ajouté le ministre turc de l’intérieur. « Nous avons dépêché quatre équipes dans la région » a précisé à l’AFP Recep Salci, de l’Association turque de recherches et de secours (AKUT). « Nous avons appris que des immeubles se sont effondrés, nous nous préparons à envoyer d’autres équipes si nécessaire. »

Séisme Turquie 24/01/2020

Séisme en Turquie le 24 janvier 2020 (Source : AFP).

Lire la suite