L’Œil de Sauron se cache dans les abysses de l’océan Indien

Un navire de recherche océanique australien a découvert, dans les abysses de l’océan Indien, un volcan sous-marin qui ressemble à s’y méprendre à l’Œil de Sauron.

Dans les abysses de l’océan Indien, se trouve un volcan sous-marin d’une forme particulière. Si vous êtes familier avec la trilogie du Seigneur des anneaux, celui-ci ressemble étrangement à l’Œil de Sauron. Il a été découvert dans le cadre d’une étude de la biodiversité marine des territoires australiens de l’océan Indien par une équipe de scientifiques à bord du navire RV Investigator. Ce dernier entreprend depuis fin juin un voyage autour des eaux méconnues de l’île Christmas et des îles Cocos, pour une durée initiale de 45 jours (tout récemment, l’agence scientifique nationale australienne a annoncé sur son site que le navire a dû suspendre sa mission à mi-chemin de son expédition pour des raisons techniques sans gravité, et qu’il reprendra sa route dès que possible).

Situé à 3.100 mètres de profondeur au sud-ouest de l’île Christmas, le volcan sous-marin baptisé Œil de Sauron, a été révélé à l’aide d’un sonar multifaisceaux. Une technologie qui émet des millions d’ondes sonores en direction des fonds marins et qui permet ainsi de cartographier en détail une région océanique. De forme ovale, ce volcan de 6,2 km sur 4,8 km de diamètre est une caldeira. Une sorte de vaste dépression circulaire ou elliptique, se formant lorsqu’un volcan s’effondre.

Œil de Sauron
Un volcan sous-marin, dans l’océan Indien ressemble à s’y méprendre à l’Œil de Sauron.
Lire la suite

Nyiragongo : une catastrophe imminente avec des milliers de morts ?

Le Nyiragongo un volcans dangereux. Les autorités de la République démocratique du Congo, conseillées par les volcanologues, ont lancé l’évacuation d’une bonne partie de la ville de Goma. Les observations font craindre une nouvelle éruption qui pourrait se produire dans le lac Kivu, ce qui pourrait libérer massivement du gaz carbonique tueur.

Les volcanologues et les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) s’interrogent sur la fin réelle de l’activité éruptive du stratovolcan qu’est le Nyiragongo. Des phénomènes, comme la forte activité sismique, les fissures dans la ville de Goma et les mesures de déformation du sol dans la région laissent penser qu’elle pourrait reprendre. Mais il est à craindre que, tout comme pour le week-end dernier, aucun signe précurseur n’annonce vraiment l’occurrence d’un épanchement de lave.

Dans le doute, et devant les risques, le principe de précaution s’impose et ce matin, a été ordonnée l’évacuation presque complète de la ville de Goma qui compte 600.000 habitants. En effet, pour expliquer les manifestations qui s’observent déjà, on peut suspecter la présence de mouvements de magma sous la zone urbaine de Goma et sous le lac Kivu.

Nyiragongo
Une vue de la surface du lac de lave du Nyiragongo, il y a quelques années (Source : Olivier Grunewald).
Lire la suite

Eruption du Nyiragongo en RDC : un premier bilan des victimes du volcan

On en sait plus sur le bilan de l’éruption du Nyiragongo qui a fait paniquer les Congolais de la ville de Goma en République démocratique du Congo dans la nuit de samedi à dimanche. Une impressionnante coulée a atteint les abords de Goma, faisant quelques victimes et des dégâts que montrent bien des images prises par des drones. La population s’interroge sur le fait que l’éruption n’ait pas été prévue.

Le bilan de l’éruption du Nyiragongo survenue dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 mai 2021 est désormais plus clair en République démocratique du Congo. Même s’il est heureusement nettement moins tragique qu’en 2002 et surtout qu’en 1977, les images du quartier de Buhene prises par des drones au-dessus de la ville de Goma montrent néanmoins une immense mer de lave en cours de refroidissement.

Au petit matin de cette effroyable nuit, le bilan provisoire est de quinze personnes. L’éruption a fait deux morts et les autres décès sont consécutifs à la panique qui s’est emparée de la ville de Goma. Dans sa précipitation, un véhicule dont le conducteur a perdu le contrôle, a fini sa course dans un ravin causant la mort de 9 personnes. Quant aux détenus de la prison centrale, 4 d’entre eux ont tenté leur chance et se sont échappés ; malheureusement, ils ont été atteints par les balles des forces de sécurité. Autour de la ville, les dégâts matériels sont considérables.

La ville est coupée de l’extérieur, privée d’électricité, de distribution en eau et en ravitaillement alimentaire. Dix-sept villages ont été touchés, la lave engloutissant sur son passage des maisons et détruisant les infrastructures, dont les routes… Dans la ville de Goma, et dans ce contexte de panique générale, des malfrats en ont profité pour piller des maisons. Les organisations humanitaires sont à pied d’œuvre.

Nyiragongo
Une vue de la surface du lac de lave du Nyiragongo, il y a quelques années (Source : Olivier Grunewald).
Lire la suite

Éruption explosive du volcan la Soufrière à Saint-Vincent : l’île est en cours d’évacuation

Le volcan de la Soufrière de Saint-Vincent vient d’entrer en éruption sur son île, heureusement en cours d’évacuation. C’est une éruption explosive avec un panache de cendres qui est déjà monté à huit kilomètres de hauteur.

On savait que ça finirait par arriver. Le volcan de la Soufrière de Saint-Vincent (à ne pas confondre avec la Soufrière de Guadeloupe ou la Soufrière de Montserrat) vient d’entrer en éruption dans le nord de l’île de Saint-Vincent qui est située dans les Petites Antilles, faisant partie de l’État de Saint-Vincent-et-les-Grenadines. L’événement s’est produit à 8 h 41 ce matin du 9 avril 2021 (12 h 41 GMT) et plusieurs comptes Twitter, dont celui du professeur Richard Robertson, volcanologue de l’université des Indes occidentales (UWI), en témoignent.

Les volcanologues surveillaient plus attentivement ce volcan depuis la fin de l’année 2020 car un nouveau dôme de lave y était apparu et ne cessait de croître depuis comme le montraient encore les images ci-dessus datant du début du mois d’avril. Or, on sait bien que ce volcan peut être dangereux car la zone des Petites Antilles, ce sont les plaques tectoniques américaines à l’est qui plongent sous la plaque caraïbe à l’ouest. Les processus magmatiques qui en résultent produisent en surface des volcans gris, comme on les appelle, car leurs éruptions sont souvent explosives avec des panaches de cendres qui peuvent monter à des kilomètres de hauteur et qui s’accompagnent parfois de nuées ardentes destructrices.

Eruption Saint-Viencent 09/04/2021

Image de l’éruption du volcan La Soufriere sur l’île de Saint-Vincent le 9 avril 2021 (Source : St Vincent Seismic Center/AFP).

Lire la suite

Indonésie: le volcan Sinabung crache une spectaculaire colonne de cendres

Le volcan indonésien Sinabung a projeté mardi 2 mars 2021 au matin une colonne de cendres et de fumée spectaculaire à plusieurs kilomètres d’altitude sur fond de ciel bleu.

Le volcan indonésien Sinabung a projeté mardi matin une colonne de cendres et de fumée spectaculaire à plusieurs kilomètres d’altitude sur fond de ciel bleu. Les volcanologues ont enregistré plus de treize projections qui ont atteint quelque 5.000 mètres de haut, au dessus de l’île de Sumatra.

Les autorités indonésiennes n’ont cependant pas relevé le niveau d’alerte du volcan, déjà au troisième niveau sur une échelle de quatre, mais interdisent d’accès une zone de cinq kilomètres de rayon autour de son cratère. « Les habitants sont effrayés et beaucoup restent chez eux pour se protéger des épaisses cendres volcaniques », a indiqué à l’AFP Roy Bangun, un agriculteur âgé de 41 ans.

Volcan Sinabung 02/03/2021

Le volcan Sinabung, vu depuis Karo à Sumatra (Indonésie), projette une colonne de cendres et de fumée spectaculaire, le 2 mars 2021 (Source : AFP).

Lire la suite

Ces souris ont survécu à l’une des plus puissantes éruptions volcaniques du XXe siècle

Il y a environ 30 ans, le mont Pinatubo est entré en éruption. Les dégâts qu’il a causés résonnent encore aujourd’hui sur la faune et la flore. Parmi les espèces qu’il abritait, quelques-unes se révèlent particulièrement résistantes. Dont une petite souris.

En 1991, après quelque 500 années de sommeil, le mont Pinatubo (Philippines) est entré dans la deuxième éruption volcanique la plus puissante du XXe siècle. Les dégâts furent tels que ces dernières années, des scientifiques se rendent sur place pour déterminer quelles espèces animales subsistent. Avec une attention particulière sur celles dites endémiques, c’est-à-dire qui ne prospèrent que dans un milieu délimité géographiquement.

L’une de ces espèces est une petite souris, nommée Apomys sacobianus, dont la redécouverte est une heureuse surprise ! « Lorsque le mont Pinatubo a explosé, la dernière chose qui préoccupait probablement quelqu’un était qu’une espèce de souris ne vivait que sur cette seule montagne, et qu’elle aurait peut-être disparu en conséquence », suppose Lawrence Heany, coauteur d’une étude sur la résilience des mammifères de cette montagne.

Souris

Le terme « souris » est un nom vernaculaire, c’est-à-dire qu’il ne fait référence à aucune classification scientifique précise.

Lire la suite

Nouvelles images du lac de lave de l’éruption du volcan Kilauea

Le Kilauea est le plus jeune volcan de l’île d’Hawaï et il est souvent en activité. Il possède l’un des rares lacs de lave quasi-permanents au monde, dans le cratère Halema’uma’u, et celui-ci se remplit de nouveau avec une éruption qui a débuté le 20 décembre et qui se poursuit à ce jour avec un nouveau lac de lave dont la profondeur atteint les 190 mètres.

La déesse tutélaire d’Hawaï, Pélé, manifeste ses humeurs sous la forme de l’activité volcanique de cet archipel dont la science nous explique qu’il est en réalité le produit d’un « point chaud », comme l’appellent les volcanologues du paradigme de la tectonique des plaques. Il y a deux ans, Pélé était visiblement très en colère mais elle semble s’être calmée bien qu’une éruption soit toujours en cours au fond du cratère Halema’uma’u.

Le lac de lave quasi-permanent, cousin de celui découvert dans la dépression de l’Afar il y a presque 50 ans par Haroun Tazieff, s’est donc reformé. Malheureusement, Maurice et Katia Krafft n’ont pas eu le temps de prendre leur retraite non loin de lui comme ils le projetaient il y a déjà plus de 30 ans avant leur mort tragique sur le volcan japonais Unzen.

Volcan Kilauea 23/12/2020

Vers 8 heures, temps local (HST) ce 23 décembre 2020 à Hawaï, les équipes de terrain du HVO ont noté que la surface du lac de lave du sommet du Kīlauea se trouve maintenant à 464 mètres sous le site d’observation du bord du cratère, indiquant que le lac a rempli un volume de 156 m de haut depuis le fond du cratère Halema’uma’u. La profondeur actuelle est plus du triple de la profondeur du lac d’eau qui était dans le cratère jusqu’au soir du 20 décembre 2020 quand il a été vaporisé. Des fontaines de lave se poursuivaient à deux endroits le 23 décembre quand cette photo a été prise vers 5 h 30 HST. (Source : H. Dietterich/USGS)

Lire la suite

Un volcan dormant des Caraïbes s’est réveillé

En sommeil depuis sa dernière éruption de 1979, la Soufrière — un volcan de subduction sur l’île de Saint-Vincent, dans les Caraïbes — a commencé à montrer très récemment des signes de réveil en émettant des panaches de cendres et en formant un dôme magmatique. Aucune victime n’était à déplorer il y a 40 ans grâce aux avertissements précoces des autorités, et cet avertissement a de nouveau été donné aux résidents il y a quelques jours, accompagné d’un niveau d’alerte orange (éruptions imminentes possibles).

Les résidents de Saint-Vincent-et-les-Grenadines ont été priés de rester vigilants après le réveil d’un volcan des Caraïbes. La Soufrière est le point culminant de Saint-Vincent et est située près de la pointe nord du pays, mais est restée en sommeil pendant des décennies avant de commencer à cracher des cendres mardi.

Selon la Caribbean Disaster Emergency Management Agency (CDEMA), la vapeur, le gaz et un dôme volcanique formé par la lave qui a atteint la surface de la terre peuvent également être aperçus au-dessus du volcan. Le gouvernement du pays, qui se compose d’une chaîne d’îles abritant plus de 100.000 habitants, a relevé le niveau d’alerte à l’orange, ce qui signifie que des éruptions pourraient se produire avec un préavis de moins de 24 heures.

Mercredi dernier, des sismologues du centre de Recherche en Sismologie (CRST) se sont rendus sur l’île afin d’établir une base d’observation dans le but de monitorer en détails l’activité du volcan. Plusieurs scénarios sont à envisager, du simple crachat de cendres à la véritable éruption magmatique. L’activité du volcan pourrait augmenter ou, au contraire, diminuer dans les prochains jours.

Soufrière Saint-Vicent en activité

La Soufrière de Saint-Vincent en activité (Source : AFP).

Lire la suite

Le lac de lave du cratère Halemaʻumaʻu se remplit à nouveau à Hawaï

Le Kilauea est le plus jeune volcan de l’île d’Hawaï et il est souvent en activité. Il possède l’un des rares lacs de lave quasi-permanents au monde et celui-ci se remplit de nouveau actuellement avec une éruption qui a débuté le 20 décembre.

L’information s’est rapidement répandue sur Twitter et Facebook parmi les passionnés d’éruptions volcaniques. En fin de soirée du dimanche 20 décembre à Hawaï, plus précisément vers 21 h 30, heure locale, l’observatoire volcanologique de Hawaï (en anglais Hawaiian Volcano Observatory, abrégé en HVO) situé en bordure de la caldeira du Kilauea, a détecté les débuts d’une éruption dans cette caldeira.

Il est tout aussi rapidement devenu clair que l’éruption était due à deux fissures éruptives crachant de la lave particulièrement fluide et chaude (comme il se doit pour un Point chaud dans le jargon des géologues depuis la révolution de la tectonique des plaques et les travaux de John Tuzo Wilson et Jason Morgan) dans le cratère Halemaʻumaʻu.

Les mêmes passionnés d’éruptions volcaniques savent que ce cratère contient un lac de lave qui se forme et se vide de façon récurrente et c’est d’ailleurs pour profiter de cette occasion d’étudier quasi en permanence les laves et les manifestations volcaniques associées que Thomas Jaggar, un des premiers volcanologues américains, a contribué à la création de l’HVO en 1912, qu’il a dirigé jusqu’en 1940.

Kilauea décembre 2020

Éruption au sommet de Kilauea à 2 h 15 HST le 21 décembre 2020. Du bord ouest de la caldeira de Kīlauea, un panache de gaz peut être vu s’élever du cratère Halema’uma’u. Ce panache dérive vers le sud-ouest avec les alizés. (Source : USGS)

Lire la suite

La Réunion : éruption du Piton de la Fournaise

Le volcan situé sur l’île de la Réunion a donné des signes avant-coureurs la semaine dernière. Les images sont impressionnantes.

C’est la troisième fois de l’année. Le Piton de la Fournaise est une nouvelle fois entré en éruption sur l’île de La Réunion, rapporte Réunion 1ere.

Plusieurs fissures concernent la partie ouest du volcan. Elles font suite à une activité sismique. Les premières coulées de lave sont apparues vers 5 heures, 21 heures dimanche 6 décembre en Guadeloupe.

Eruption Piton de la Fournaise 07/12/2020

Le Piton de la Fournaise présente plusieurs fissures à l’occasion de sa troisième éruption de l’année (Source : OVPF/IPPGP).

Lire la suite