Ne manquez pas la rencontre exceptionnelle entre Vénus et Jupiter dans le ciel

Parmi les rendez-vous astronomiques incontournables du mois de juin, celui de la conjonction entre Vénus et Jupiter est à ne pas manquer. La distance apparente entre les deux planètes diminuera au fil des soirs jusqu’à atteindre son minimum le 30 juin.

Le mois de juin s’annonce intense pour les observateurs et amateurs d’astronomie. Tout au long de ce mois, Vénus et Jupiter vont se rapprocher. La distance apparente entre les deux planètes les plus brillantes du ciel sera pratiquement divisée par 30 à la fin du mois. Un rendez-vous cosmique à ne pas manquer.

Les conjonctions entre Vénus et Jupiter sont assez fréquentes, mais il est rare de voir les deux astres aussi serrés. De part leur position avantageuse, les deux planètes apparaitront pour les observateurs de l’hémisphère nord très proches l’une de l’autre.

Conjonction Jupiter Vénus

Du lundi 22 au mardi 30 juin 2015, au crépuscule, suivez le rapprochement apparent de Vénus et de Jupiter, qui passe de 4,8 degrés à 0,4 degré d’écart.

Lire la suite

La NASA veut construire une  »ville » flottante au-dessus de la planète Vénus

Dans un souci de ne pas se focaliser uniquement sur Mars, une équipe de la NASA étudie des projets pour une expédition habitée vers Vénus. Les astronautes y vivraient un an, à bord de vaisseaux tenus à 50 kilomètres d’altitude par des ballons d’hélium.

Alors que les dirigeables n’ont plus du tout la côte sur Terre, vont-ils connaitre une seconde vie sur Vénus ? Le centre de recherche de la NASA Langley a en effet imaginé un projet d’expédition habitée vers l’étoile du berger, où la base spatiale serait maintenue par des ballons de gaz. Une bonne occasion de rappeler qu’il n’y en a pas que pour Mars dans les cartons des agences spatiales.

Vénus possède des dimensions proches de celles de notre planète et sa distance par rapport à nous est du même ordre de grandeur que celle avec Mars. Pourquoi cette dernière focalise donc le gros de l’attention en matière d’exploration spatiale ? Si la planète rouge a une température moyenne de -63°C, et donc encore gérable, la surface de Vénus atteint 465°C, soit assez pour faire fondre du plomb.

La pression y est également 90 fois plus élevées que sur Terre et son atmosphère est remplie de nuages d’acide sulfurique. Pas facile donc d’y organiser une mission habitée bien que plusieurs vaisseaux, y compris Venus Express qui vient à peine d’achever son travail, aient survolé la presque « soeur jumelle » de la Terre.

Projet HAVOC NASA

L’agence spatiale américaine réfléchit à développer des stations flottantes pour explorer Vénus (Source : NASA).

Lire la suite