Mars est de plus en plus proche de la Terre : il est temps de l’observer !

Le 6 octobre, Mars sera au plus près de la Terre. Actuellement, nous nous rapprochons d’elle de près de 700.000 kilomètres chaque jour. La Planète rouge se lève de plus en plus tôt et brille de plus en plus, à en faire pâlir Jupiter. Grand rendez-vous à ne pas manquer : sa conjonction avec la Lune, le 6 septembre.

Si trois missions ont pris le chemin vers Mars cet été, ce n’est pas par hasard. Les agences spatiales ont, bien sûr, profité du rapprochement qui a lieu entre nos deux planètes tous les 780 jours pour expédier leurs nouvelles sondes spatiales et rovers. La mission européenne ExoMars devait aussi se joindre à ce convoi hétéroclite mais l’ESA a préféré attendre le prochain rendez-vous de 2022.

C’est le 6 octobre prochain, à 14 h TU (soit 10 h en Guadeloupe), quelques jours donc avant son opposition du 13 octobre (alignement de Mars avec la Terre et le Soleil) que Mars sera au plus près de la Terre. La distance entre les deux mondes ne sera que de 62 millions de kilomètres, soit l’une des plus petites depuis celle, mémorable, de 2003. Ce dernier est un record qui restera longtemps dans les annales car la Planète rouge n’avait jamais été aussi près des yeux des Terriens depuis… 60.000 ans ! Il n’y avait alors qu’un vide de 55,7 millions de kilomètres entre elle et nous.

62 millions de kilomètres, cela peut paraître beaucoup mais en réalité, à l’échelle du Système solaire, c’est très proche. Un jet de pierre… Quand vous la regardez le soir, en ce moment, songez qu’elle n’est qu’à 4,3 minutes-lumière, que vous ne la voyez donc qu’avec quatre minutes retard. En cette fin du mois d’août, elle n’est plus qu’à 75 millions de kilomètres de notre Planète. Nous entrons donc dans la meilleure période pour observer notre passionnante voisine.

Mars 23/07/2020

Mars photographiée avec le télescope d’un astronome amateur, le 23 juillet 2020 (Source : Luc Debeck/NASA).

Repérer Mars la rouge parmi toutes les étoiles qui brillent n’est guère difficile et cela ne cessera de s’améliorer. Fin août, il faut patienter 21 h 30 (heure de Guadeloupe) pour la voir apparaître au-dessus de l’horizon est, au milieu des Poissons (Pisces). Actuellement, d’une magnitude de -1.7, son éclat va bien entendu continuer d’augmenter pour surpasser celui de Jupiter le 24 septembre (qui, vous l’avez remarqué, brille vigoureusement dès le coucher du Soleil depuis le début de l’été). Seule notre autre voisine, Vénus (qui a aimé en secret le dieu Mars dans la mythologie gréco-romaine), demeurera la planète la plus brillante. Mais elle n’est pas là avant la fin de la nuit. Mars régnera donc en maître jusqu’à son lever aux aurores.

Plus la Terre se rapproche de Mars — actuellement, de huit kilomètres chaque seconde –, plus elle brille dans la nuit et sa taille apparente va augmenter. Vous allez vite vous en rendre compte.

Opposition Mars 2018

Différences de la taille apparente de Mars entre mai et le 31 juillet 2018, date de la précédente opposition (Source : NASA/JPL-Caltech).

Vous pouvez l’admirer simplement à l’œil nu mais si vous possédez un instrument (jumelles, lunette, télescope), ou si vous pouvez en emprunter un, alors vous vous émerveillerez en découvrant divers détails qu’elle arbore, notamment ses taches sombres au fil de ses rotations (un peu plus de 24 heures) et, cette année, sa calotte polaire sud. En regardant bien d’ailleurs — mais cela dépend aussi de la turbulence atmosphérique –, vous remarquerez que celle-ci se présente en deux morceaux : un grand et un petit. Le solstice d’été dans l’hémisphère sud martien commence le 2 septembre prochain.

Mars 28/08/2020 23h

Le 28 août, Mars sort de l’horizon vers 21 h 30. À 23h, elle prend de la hauteur (image). Vous pouvez repérer les Poissons, où elle se promène, grâce aux étoiles les plus brillantes de Pégase, qui les surplombent et composent un astérisme en forme de grand carré.

S’il y a un moment à ne pas manquer prochainement, c’est son rendez-vous avec notre satellite naturel, le 6 septembre. Notre voisine recevra la visite d’une Lune joufflue et rayonnante (presque 90 % de la totalité) qui s’imposera face à une Mars qui rougit, certes, de plus en plus, mais qui restera plus pâle que sa rivale. Prochaine conjonction à noter dans nos agendas : le 3 octobre.

Ardent point de couleur rouge orangé, la planète sera visible ces prochains mois tout au long du cordon qui relie les deux poissons. En la suivant régulièrement, vous remarquerez qu’elle fait une boucle de rétroaction — connue depuis la haute antiquité — au sein de cette constellation du zodiaque.

Source : Futura-Sciences

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.