D’immenses tunnels découverts sur la Lune pourraient abriter des villes humaines

A l’intérieur, les humains seraient protégés des radiations, mais aussi des fortes variations de température observées à la surface de la Lune.

Si vous rêviez d’aller habiter sur la Lune, oubliez l’idée d’y construire une villa paradisiaque. Dans une étude publiée mardi, des scientifiques de l’université américaine de Purdue expliquent en effet avoir enfin trouvé l’abri idéal. Et il s’agirait… de « grottes », constituée de tubes de laves.

Comme ces spécialistes ont expliqué, les spéculations autour de la présence de ce type de grottes sur la Lune existent « depuis le temps d’Apollo » -c’est-à-dire depuis 1969. Mais ce n’est que depuis la découverte de trous sur la surface que des études sur le sujet ont été véritablement menées.

Tube lave Lune

Le tube de lave observé ici sur la lune pourrait servir à protéger les astronautes (Source : NASA/Goddard/Arizona State University).

Lire la suite

Publicités

Explorez 12 astres du système solaire… depuis Google Maps !

Pour célébrer la fin de la mission Cassini, Google Maps permet désormais d’explorer 12 planètes et lunes du système solaires, dont ses planètes rocheuses ainsi que les principaux satellites de Saturne.

Google Maps, outil numérique désormais indispensable au promeneur urbain dénué de sens de l’orientation, était jusque là réservé à notre planète Terre. Mais pour fêter la fin de la mission Cassini, qui s’est achevée en septembre 2017 avec le plongeon de la sonde vers la géante Saturne, les ingénieurs de Google ont démultiplié les mondes à visiter virtuellement.

Il était déjà possible d’explorer Mars et la Lune. Il sera désormais possible d’explorer au total 12 planètes et satellites naturelles, parmi lesquelles la Lune, Mars, Vénus, mais aussi et surtout les principales lunes de Saturne et de Jupiter : Encelade, Titan, Io, Europe et bien d’autres …

Titan Google Maps

Google Maps s’extrait du plancher des vaches, et intègre désormais 12 lunes et planètes du système solaire, dont Titan, une lune de Saturne (Source : Google Maps).

Lire la suite

Les populations d’insectes se sont effondrées en trois décennies

Des données avaient déjà attiré l’attention sur le déclin inquiétant du nombre d’abeilles ou de papillons. Aujourd’hui, des chercheurs allemands publient des chiffres encore un peu plus alarmants. Le déclin atteindrait 75 % et semble se généraliser à l’ensemble des populations d’insectes volants.

L’avez-vous remarqué ? Nous passons de moins en moins de temps à nettoyer nos pare-brise des insectes volants morts qui s’y sont écrasés. Une étude menée par des chercheurs de la Krefeld Entomological Society (Allemagne) suggère aujourd’hui que c’est tout simplement parce que le nombre d’insectes volants a dramatiquement diminué ces dernières années.

Selon des relevés réalisés dans 63 réserves naturelles situées en Allemagne de l’ouest et du nord, entre Bonn et Cologne et jusqu’au sud de Berlin, la quantité d’insectes volants (en nombre d’individus) aurait ainsi chuté, au cours de ces 27 dernières années, de pas moins de 76 %. Avec un pic durant la saison estivale à moins 82 % !

Effondrement population insectes

Après avoir observé un effondrement des populations d’insectes volants dans plusieurs réserves naturelles allemandes, des chercheurs appellent à un meilleur suivi de cette situation qu’ils considèrent comme d’urgence.

Lire la suite

En Amazonie, la déforestation ralentit

Le gouvernement brésilien a annoncé un recul de 16% de la déforestation en Amazonie entre juillet 2016 et août 2017, et défendu sa politique environnementale face aux critiques récentes de mouvements écologistes.

« La déforestation, qui avait augmenté de 19% l’an dernier, a reculé de 16% cette année. Tous les indicateurs montrent une diminution au cours de notre gestion », a assuré le ministre de l’Environnement José Sarney Filho lors d’une conférence de presse à Brasilia mardi 17 octobre 2017. Le gouvernement du président conservateur Michel Temer, qui est arrivé au pouvoir en mai 2016, a annoncé en début d’année une réduction de 43% du budget du ministère de l’Environnement.

Sous le feu des critiques, le chef de l’État a dû faire marche arrière récemment après avoir annoncé l’ouverture controversée d’une vaste surface de forêt amazonienne à l’exploration minière. « On peut se demander pourquoi la courbe de la déforestation s’est inversée, après trois années d’augmentation, (…) alors que le gouvernement est régulièrement accusé de brader l’Amazonie », a ironisé le ministre. « Nous pouvons dire avec assurance qu’il n’y a pas eu de recul en matière d’environnement », a-t-il conclu.

Amazonie

Amazonie

Lire la suite

Énergies renouvelables : une étonnante batterie qui respire développée au MIT

Le solaire et l’éolien sont des énergies propres mais intermittentes. Leur développement imposera la mise en œuvre de systèmes de stockage à grande échelle. Une équipe du MIT propose aujourd’hui une solution surprenante et apparemment efficace. C’est une batterie qui respire, découverte un peu par hasard…

Batteries à recharge rapide, batteries qui évitent les explosions, batteries longue autonomie… La recherche est aujourd’hui active dans ce secteur de l’industrie, souvent pour faciliter l’utilisation de nos smartphones, tablettes et autres voitures électriques. Une autre voie de recherche pour les batteries consiste à soutenir le développement des énergies renouvelables. C’est le cas de cette innovation du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Les énergies renouvelables, solaire ou éolien par exemple, sont qualifiées d’intermittentes. Elles ne permettent pas de produire de l’électricité à volonté. Il est donc indispensable de stocker l’énergie produite pendant les périodes de fort ensoleillement — ou de grand vent — pour la restituer en cas de besoin. Pour ce faire, des systèmes de stockage à grande échelle sont nécessaires, par exemple dans les STEP (stations de transfert d’énergie par pompage), qui exploitent deux bassins d’eau situés à des altitudes différentes. Mais ils prennent énormément de place et ne peuvent pas être mis en œuvre partout.

Ainsi, la batterie mise au point par les chercheurs du MIT a de quoi étonner par ses caractéristiques et détonne dans le paysage. Parce qu’elle permet de stocker de l’énergie sur le long terme, pour un coût cinq fois inférieur à celui des technologies existantes et avec une densité d’énergie très élevée. Au laboratoire, elle a été estimée entre 30 et 145 Wh/L, une valeur incomparablement supérieure à celle des STEP.

Batterie téléphone portable

Le stockage d’un kilowatt-heure dans une batterie lithium-ion coûte environ 100 dollars. Il revient à environ 20 dollars avec la nouvelle batterie développée par le MIT.

Lire la suite

Le supervolcan de Yellowstone pourrait se réveiller plus rapidement qu’on ne pensait

En analysant des cendres fossilisées, des scientifiques ont découvert que le supervolcan de Yellowstone pourrait montrer des signes de réveil plus rapidement qu’on ne pensait. Par le passé, ces changements seraient apparus en quelques décennies et non en termes de siècles ou de millénaires.

La caldeira de Yellowstone, également nommée « supervolcan de Yellowstone », est situé dans le parc national américain du même nom qui s’étend dans les États du Wyoming et du Montana. En sommeil depuis des millénaires, cette masse volcanique de 55 kilomètres de diamètre et 85 kilomètres de long est surveillée de très près par les scientifiques et son activité potentielle alimente régulièrement l’actualité.

En juin dernier, une série de plus de 800 tremblements de terre survenue dans le parc national avait ainsi déclenché des théories de réveil prochain, avant que les scientifiques ne contredisent les rumeurs. Cette fois-ci, c’est une nouvelle étude qui a remis le supervolcan de Yellowstone sur le devant de la scène. Menée par des chercheurs de l’Arizona State University, elle suggère que ce dernier pourrait se réveiller plus rapidement qu’on ne le pensait jusqu’ici.

Ces travaux ont été présentés en août dernier lors d’une conférence et récemment relayés par le New York Times. Ils ont consisté à analyser des cristaux piégés dans des cendres fossilisées remontant à la dernière « méga-éruption » de Yellowstone. Un évènement qui n’est pas des plus récents puisqu’il s’est déroulé il y a… 630.000 ans. C’est d’ailleurs cette puissante éruption qui aurait conduit à la formation de la caldeira.

Supervolcan Yellowstone

Le supervolcan de Yellowstone pourrait se réveiller plus rapidement qu’on ne pensait.

Lire la suite

Un « trou » grand comme trois fois la Bretagne découvert en Antarctique

Un « trou » au milieu de l’Antarctique qui préoccupe les scientifiques. Une étendue d’eau de 80.000 km², soit trois fois la superficie de la Bretagne, a été découverte le mois dernier en pleine banquise dans la mer de Weddell, une partie de l’océan Austral presque entièrement recouverte de glace.

Un phénomène que les chercheurs peinent à expliquer. « C’est un trou assez remarquable », pour le physicien de l’atmosphère Kent Moore, professeur à l’université de Toronto à Mississauga. « C’est comme si on avait mis un coup de poing dans la glace », explique-t-il au site Motherboard.

Ces étendues d’eau entourées de glace sont appelées polynies. Elles peuvent être formées par des remontées d’eau chaude à la surface (notamment à cause des courants marins) ou par des vents, mais on les observe généralement près du littoral, note Kent Moore, alors que le phénomène qui intrigue actuellement les scientifiques est localisé loin dans la banquise. « C’est à des centaines de kilomètres de la lisière. Si on n’avait pas de satellite, on ne saurait pas qu’il existe ». Autre particularité : sa taille. Les polynies peuvent habituellement atteindre quelques centaines de km², très loin de ce « monstre » de 80.000 km².

Trou banquise Antarctique

Le trou a été observé au beau milieu de la banquise, pour la deuxième année consécutive (Source : ESA).

Lire la suite