Journées mondiales des forêts, de l’eau et de la météo : les regards des satellites européens sur notre planète

Chaque année, les 21, 22 et 23 mars se tiennent les journées mondiales des forêts, de l’eau et de la météo. Comme le rappelle le Centre national d’études spatiales, des satellites, leurs yeux rivés sur notre planète, servent à établir des diagnostics et des suivis. Découvrez-les dans cette revue des programmes du CNES, en cours ou en projet, qui surveillent pour nous l’évolution de la végétation, l’humidité des sols, les risques d’inondation ou de sécheresse, etc.

21 mars : journée mondiale des forêts

Refuges de biodiversité, poumons de notre planète, tampons contre le réchauffement climatique, les forêts sont célébrées chaque année, depuis 2013, le 21 mars. Au Cesbio, un laboratoire toulousain sous cotutelle du Centre national d’études spatiales (CNES), elles sont observées et cartographiées depuis bien plus longtemps à l’aide de satellites radars tels que Sentinel-1 et Alos, ou optiques tels la série des SPOT et Sentinel-2 .

« Ces cartographies sont utiles pour suivre l’évolution des couverts forestiers en particulier dans les pays où le suivi depuis le sol est difficile voire impossible, comme dans certaines régions tropicales d’Asie, d’Afrique ou d’Amérique du Sud, souligne Cécile Vignolles, responsable de la thématique forêts au CNES. [Elles] sont aussi de plus en plus utilisées pour vérifier le respect de traités internationaux ou de programmes comme Redd [Reducing Emissions from Deforestation and Forest Degradation, NDLR] qui demande aux pays développés de compenser leurs émissions de carbone en participant, par exemple, à des programmes de plantations. »

Sentinel-2

Sentinel-2 repère très facilement les incendies dans les forêts, comme par exemple ici dans des plantations d’acacias en Indonésie. (Source : Copernicus Sentinel data 2017)

Lire la suite

Climat : les industriels veulent encore plus réduire l’impact des gaz HFC

La filière française du froid a pris de nouveaux engagements pour mieux récupérer et traiter les gaz réfrigérants, notamment les HFC, utilisés par exemple dans les réfrigérateurs et très nocifs pour le climat, a-t-on appris mercredi auprès de ces industriels.

Depuis la prise de conscience de l’impact de ces gaz, la réglementation s’est considérablement renforcée, avec l’an dernier un accord mondial pour éliminer progressivement les hydrofluorocarbures (HFC), tandis que l’Union européenne veut réduire de 37% la consommation des HFC dès 2018 et de 79% d’ici 2030.

« Cela va imposer de changer les installations de froid ou de remplacer les fluides » HFC qu’elles contiennent par des fluides moins nocifs, explique à l’AFP Christophe Morote, porte-parole de l’ADC3R, qui regroupe les distributeurs, conditionneurs, récupérateurs et retraiteurs de réfrigérants.

Les industriels français de la filière qui ont déjà mis en place dès 1993 une politique volontaire de récupération des gaz réfrigérants, ont donc signé une convention pour accompagner cette nouvelle réglementation.

HFC consommation

La consommation mondiale de HFC d’ici 2050 et son influence grandissante sur le réchauffement climatique si rien n’est fait.

Lire la suite

5 nouvelles particules découvertes au LHC

L’expérience LHCb utilise l’un des quatre détecteurs géants dédiés à l’étude des collisions de protons au LHC. Les physiciens qui y travaillent viennent à nouveau d’annoncer la découverte de nouvelles particules : cinq baryons oméga du modèle standard.

Depuis plus de 50 ans maintenant, les physiciens se rassemblent pour faire le point sur les dernières découvertes en physique fondamentale à l’occasion des Rencontres de Moriond. Elles se déroulent en ce moment à La Thuile (Italie), dans une ambiance agréable, relaxée et conviviale, permettant à de jeunes chercheurs de discuter directement avec les leaders de leurs domaines.

Il se pourrait qu’on y parle des premiers signes de l’existence d’une nouvelle physique débusquée dans les dernières données recueillies au LHC… En attendant, le CERN a annoncé que l’un des détecteurs géants du Grand collisionneur de hadrons, LHCb, avait observé, lors d’une seule expérience, cinq nouvelles particules.

LHC CERN

Le LHC, le plus puissant collisionneur de particules jamais réalisé par l’Homme (Source : CERN).

Lire la suite

Une batterie liquide qui pourrait refroidir votre processeur tout en l’alimentant

Une équipe de chercheurs d’IBM Research et de l’École polytechnique fédérale de Zurich a mis au point une batterie à flux redox miniaturisée qui a le double avantage de pouvoir alimenter un processeur tout en le refroidissant. Une avancée qui pourrait ouvrir la voie à des puces électroniques encore plus performantes, et aussi servir pour des systèmes laser ou des cellules photovoltaïques à stockage intégré.

En informatique, la gestion de la chaleur a une incidence directe sur les performances des processeurs. Une situation on ne peut mieux illustrée par les centres de données (datacenter) où des centaines de serveurs dégagent des quantités importantes de chaleur et nécessitent des dispositifs de refroidissement complexes et onéreux.

Mais il se pourrait qu’un jour ce problème ne soit plus d’actualité. En effet, des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Zurich et d’IBM Research ont mis au point une microbatterie à flux redox qui peut à la fois produire de l’électricité pour alimenter un processeur tout en le refroidissant grâce à ses électrolytes liquides.

Batterie liquide

Si le concept de batterie à flux redox est connu de longue date, les chercheurs d’IBM et de l’ETH Zurich ont atteint un niveau de miniaturisation inédit.

Lire la suite

Admirez cet incroyable survol de Mars

Un photographe finlandais a assemblé des images prises par la sonde MRO en un spectaculaire film qui donne l’impression de survoler la planète Rouge en rase-mottes.

Jan Fröjdman est un photographe amateur finlandais. C’est aussi un passionné d’espace, et un utilisateur habile des logiciels de montage et d’effets spéciaux.

Fasciné par les images de la planète Mars, prises par la caméra HiRise montée sur la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO), le photographe a décidé de les sublimer. Il s’est attelé à la tâche de collecter de multiples clichés de plusieurs zones pour les assembler. Résultat : un film de 4 minutes 30 qui donne l’illusion de survoler la surface de la planète Rouge de si près que le relief des dunes et des collines nous apparaît très nettement.

Film Mars Jan Fröjdman

Image extraite du film du photographe Jan Fröjdman, qui a assemblé les images de la planète Mars capturées par la sonde MRO (Source : Jan Fröjdman/NASA).

Lire la suite

Une protéine de venin d’araignée protégerait le cerveau après un AVC

Des chercheurs ont découvert qu’une dose de cette protéine administrée jusqu’à huit heures après une attaque cérébrale protégerait les tissus cérébraux et améliorerait les performances neurologiques. Un potentiel premier remède aux effets dévastateur d’un AVC sur le cerveau.

Les arachnophobes vont être ravis. Une petite protéine provenant du venin d’une araignée pourrait protéger le cerveau après un accident vasculaire cérébral (AVC), indiquent des chercheurs australiens dans une étude publiée lundi dans les Comptes-rendus de l’académie américaine des sciences (PNAS).

« Nous pensons que nous avons trouvé pour la première fois un moyen de minimiser les effets dévastateur d’un AVC » sur le cerveau, estime le professeur Glenn King de l’Institut de bioscience moléculaire à l’Université de Queensland, en Australie, l’un des principaux auteurs de cette découverte.

Cette protéine baptisée « Hi1a », bloque le mécanisme cérébral principalement responsables des dommages cérébraux qui se produisent après un AVC, selon les résultats de leurs expériences pratiquées sur des rats. « Les études pré-cliniques ont montré qu’une simple dose administrée jusqu’à huit heures après une attaque cérébrale protégeait les tissus cérébraux et améliorait très fortement les performances neurologiques », précise le chercheur.

AVC Lire la suite

Le prix Abel 2017 couronne les travaux du mathématicien Yves Meyer

L’Académie norvégienne des sciences et des lettres vient d’attribuer le prix Abel 2017 au mathématicien Yves Meyer, de l’ENS Paris Saclay. Sa théorie des ondelettes est à la base de la compression d’image à l’œuvre à chaque fois qu’une illustration au format JPEG est téléchargée.

Le prix Abel 2017 –l’équivalent du Nobel pour les mathématiques– a été attribué à Yves Meyer de l’ENS-Paris Saclay pour ses travaux sur la théorie des  » ondelettes  » qui permet une foule d’applications, principalement autour du traitement d’image.

Chacun de nous l’utilise sans même y réfléchir dès lors que l’on télécharge une image au format JPEG, algorithme de décodage d’image compressée, fondé sur les décompositions en ondelettes. L’Académie norvégienne des sciences et des lettres a souligné la variété des domaines où intervient la théorie des ondelettes : archivage des données, imagerie médicale, cinéma numérique…

Yves Meyer

Yves Meyer, Prix Abel 2017

Lire la suite