Une mystérieuse sphère violette découverte dans les profondeurs au large de la Californie

Les scientifiques qui explorent les fonds marins grâce au sous-marin Nautilus ont découvert une espèce pour le moment inconnue : une étrange sphère violette pleine d’aspérités. Plusieurs hypothèse ont été évoquées quant à sa véritable nature.

Le Nautilus a encore fait une découverte digne de Vingt mille lieues sous les mers. Alors qu’il explorait les profondeurs au large de la Californie, ce sous-marin a repéré une sphère violette mystérieuse. L’étrange globe est apparu sous une roche à quelque 1.600 mètres sous la surface plus précisément au niveau du canyon Arguello.

Le Nautilus explore le plancher océanique près de Los Angeles. Sa mission est de sonder les territoires encore inconnus grâce aux nouvelles technologies et lors de cette descente dans le Pacifique, les spécialistes n’ont encore pas été déçus. Légèrement translucide et dotée de nombreuses aspérités, la sphère les a rapidement intrigués.

Sphère violette large Californie

Des océanographes qui scannaient les fonds marins au large de la côte de Californie du Sud ont trébuché sur une sphère violette brillante bizarre.

Même en s’approchant de la créature qui mesurait environ cinq centimètres de diamètre, aucun membre de l’équipage n’a reconnu l’espèce et de nombreuses conjonctures ont été avancées pour expliquer cette étrange apparition.

Les chercheurs ont d’abord avancé que cela pourrait être un tunicate, un invertébré marin qui s’accroche généralement aux récifs, ou un ½uf d’araignée de mer. Cependant, les araignées de mer portent leurs ½ufs pendant toute la durée de l’incubation au lieu de les fixer sur des roches, ce qui semble écarter cette théorie.

Perplexes, les chercheurs ont donc décidé de remonter l’objet mystérieux pour découvrir sa nature grâce à des analyses détaillées. Les premières recherches ont déjà permis d’éliminer de plusieurs possibilités. Les scientifiques pensent qu’il appartient au groupe des pleurobranches, des gastéropodes marins.

Cependant, « aucune des espèces connues de pleurobranche de Californie n’est violette », a commenté Susan Poulton, porte-parole des expéditions E/V Nautilus. Le doute perdure donc parmi les spécialistes qui poursuivent leurs études. D’après la porte-parole, confirmer qu’il s’agit d’une nouvelle espèce pourrait prendre plusieurs mois.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, l’exposition « Espèces en danger de la mer des Caraïbes« , ainsi que la page Milieu marin/Biodiversité.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s